16/02/2007

La Louvière : Le Groupe Ecolo dénonce les méthodes d’obstruction du nouveau bourgmestre

t-Cnv0007Lors du conseil communal de ce lundi 12 février, le bourgmestre de La Louvière a versé d’autorité en huis clos une question relative à la gestion du Foyer louviérois que nous avions pourtant mis à l’ordre du jour en séance publique.  Le bourgmestre s’est retranché derrière les procédures en cours pour justifier sa position.  Nous nous insurgeons contre ce procédé déloyal que nous considérons comme de l’obstruction à l’information des conseillers et du public : - d’une part parce que cette question qui demandait des éclaircissements sur la gestion du passé, sur les conséquences de la récente décision du Tribunal de travail relative au licenciement du directeur gérant et sur le renouvellement prochain du conseil d’administration n’interférait pas selon nous avec l’instruction en cours. En tout cas certainement pas sur les deux derniers points qui pour l’un avait déjà fait l’objet de déclarations dans la presse et qui relevait pour l’autre de la stricte politique communale.La majorité PS-MR avait en outre la possibilité, comme cela se pratique habituellement, de répondre en séance publique sur les points qu’elle jugeait non litigieux et aborder ceux qui l’étaient en huis clos. - d’autre part parce qu’avant de soumettre au vote cette modification d’ordre du jour que nous contestions, le bourgmestre ne nous a pas laissé exposer à l’ensemble des conseiller les raisons qui justifiaient selon nous le maintien du point en séance publique.  Nous déplorons d’ailleurs à ce propos les méthodes d’intimidation du bourgmestre à notre égard (interruption des prises de parole en dehors des cas prévus par le règlement d’ordre intérieur, refus du droit de réplique, mise en cause du droit d’information du conseiller…), méthodes que nous contesterons auprès du pouvoir de tutelle. 

Nous constatons qu’au lieu de privilégier la clarté et la transparence sur un dossier difficile qui avait égratigné l’ancienne majorité PS louviéroise, la majorité PS-MR actuelle préfère le trouble et l’opacité. Rappelons que les comptes 2005 du Foyer louviérois n’ont toujours pas été approuvés malgré le fait que les documents saisis aient été restitués en juin 2006.

09:03 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Points complémentaires - conseil communal du 12 février 2007

t-05_11_2005_11_02_04À l’attention de Mesdames et Messieurs le Collège des Bourgmestre et Echevins Monsieur le Bourgmestre,Mesdames, Messieurs, Voulez-vous avoir l’obligeance de porter les points complémentaires suivants à l’ordre du jour du conseil du 12 février prochain. Le tribunal du Travail a récemment décidé de donner raison aux deux principaux fonctionnaires, licenciés pour faute grave par la direction du Foyer louviérois. Cette décision (r)ouvre à notre sens deux séries de question, les unes liées à la gestion passée, les autres à la gestion actuelle voire future du Foyer. 

  1. Cette décision ne démontre-t-elle pas la précipitation avec laquelle le conseil d’administration du Foyer louviérois (qui alors n’avait pas encore démissionné) a tenté de désamorcer l’affaire du Foyer louviérois ? En effet, cette décision hâtive a non seulement jeté l’opprobre sur deux personnes auxquelles le Tribunal rend justice à grand frais pour la communauté, mais elle a aussi permis de masquer un certain nombre de questions qui, selon nous, sont restées sans réponse à ce jour. Ainsi, quelle(s) société(s) a ou ont bénéficié des marchés saucissonnés afin d’éviter un appel à marché public ? Des liens existaient-ils entre ces entrepreneurs et les responsables du Foyer ? Quelle instance a pris la décision  (et la responsabilité) de fixer les rémunérations et les frais de déplacement ? L’AG ? Le CA ? Le comité de gestion s’était-il arrogé cette prérogative ? Avec l’aval de qui ? Etc.
Un éclairage sur ces questions permettrait de lever tout doute sur des dossiers futurs. 
  1. La décision du tribunal du Travail. Pose la question de savoir si la collectivité doit supporter de payer de telles sommes ? Qu’en est-il de la responsabilité des administrateurs qui ont commis cette erreur ?
Par ailleurs, les instances dirigeantes des intercommunales sont l’émanation des conseils communaux élus. Or, la majorité tergiverse pour en désigner de nouvelles. Quelle est la légitimité des instances actuelles du Foyer dans la mesure où elles ne reflètent plus les nouveaux conseils élus en octobre 2006 ? Le report se justifie-t-il sur la base d’une recommandation écrite du ministre de tutelle ?  Nous vous prions d’agréer, Mesdames Messieurs le Collège, l’expression de nos salutations distinguées. Le groupe Ecolo Muriel Hanot et Jean-Pierre Michielsconseillers

08:58 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Questions d’actualité - Conseil Communal de février 2007

boch

1. Insalubrité du site Boch. L’objet de cette question d’actualité est relatif au site Boch. Non pas à propos de son aménagement futur qui a fait l’objet d’une information mercredi dernier lors d’une commission spéciale d’aménagement du territoire, mais à propos d’une situation d’insalubrité qui persiste depuis plus de deux ans. Si l’installation de palissades a permis de masquer aux yeux des passants le chancre à ciel ouvert que constitue ce site, il n’en est pas de même pour les habitants des immeubles de la rue Kéramis qui y ont une vue plongeante. Et, étant allé me rendre compte personnellement au 5ème étage d’un de ces immeubles, je peux témoigner que ce n’est pas un spectacle réjouissant. Mais, il s’avère qu’il existe d’autres désagréments, plus préoccupants, que l’aspect visuel.  Le 2 janvier 2006, une locataire d’un des immeubles recevait, suite à diverses interpellations qu’elle avait faites, un courrier de la ville lui signalant qu’un arrêté de nettoyage et de dératisation du site avait été pris par le bourgmestre. En mai, elle signalait à l’Echevin de l’environnement que « comme sœur Anne, elle n’avait toujours rien vu venir » et que la « sarabande des rats » se poursuivait. Nous sommes en février 2007 : cette dame m’informe que rien n’a été fait et que les rats s’introduisent à présent dans les garages des immeubles en passant par le grillage qui en délimite la propriété. Un problème concret de salubrité publique se pose donc depuis plus d’un an, pourquoi les services communaux ne sont-ils pas déjà intervenus ? Pouvez-vous nous assurer que des mesures seront rapidement prises pour éradiquer la prolifération de ces animaux ?  2. Sans papiers de l’église St Joseph. Le conseil communal pourrait-il être informé du résultat de la rencontre que Madame la Présidente du CPAS, soutenue –il est important de le rappeler- par une majorité du conseil qui a adopté la motion amendée lors de la séance du 22 janvier dernier, rencontre qu’elle a eue avec les représentants des CPAS des communes voisines à propos du relogement des sans papiers de l’église St Joseph ? La météo se dégrade et rend ces mesures absolument indispensables.  Des dispositions concrètes sont-elles enfin prises, ainsi que l’a souhaité la majorité du conseil ? 3. Caméras de surveillance. Lors de la première réunion de la commission de police, Monsieur le Bourgmestre, vous avez émis le souhait qu’un débat s’organise sur la question des caméras de surveillance afin de déterminer une bonne fois pour toutes une position du conseil à ce sujet. Il était légitime d’attendre l’adoption d’une loi par les chambres. La presse de la semaine passée a révélé qu’un texte avait été adopté par la commission de l’Intérieur de la Chambre ; il l’avait déjà été au Sénat. 

Le moment est donc venu de programmer ce débat. Il est important que le débat ait lieu sur base d’une documentation complète et que l’on se donne le temps de bien le préparer.  Pouvez-vous, dès lors, proposer au conseil un calendrier ? Pouvons-nous espérer que dans le cadre de la démocratie participative, des associations telles que la Ligue des Droits de l’Homme, la Ligue des familles,… soient associées à la discussion ?

4. A propos de l’ICES.  Des rumeurs persistantes circulent à propos de la vente de l’Institut Communal d’Enseignement Secondaire à la Province. Ces rumeurs font état d’une échéance pour l’année scolaire 2008, c’est-à-dire pour septembre 2007. Elles témoignent également de l’inquiétude des enseignants communaux pour l’avenir de leur école, celui de leur emploi, de leur statut. De bonne source, il semblerait qu’une rencontre avec le syndicat des enseignants n’a toujours pas été fixée. 

Pouvez-vous expliquer au conseil l’état d’avancement de ce dossier ? Quelles échéances le Collège se fixe-t-il pour régler cet important dossier ?

Jean-Pierre Michiels

conseiller communal

08:47 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/02/2007

Décrochez la Lune ? Les Communistes attendent des réponses !

decrocher_la_lune_4

À l’attention de Monsieur Jacques GobertBourgmestre de et à 7100 La Louvière Monsieur le Bourgmestre, Concerne : question écrite à propos du coût de la dernière édition de Décrochez la Lune. Lors du dernier conseil communal, à l’occasion de la discussion du rapport de la RCA, j’ai posé la question relative au coût global de Décrochez la Lune 2006, argumentant que le montant de 150.000 € annoncé représentait le total des sommes récoltées auprès de différents sponsors publics ou privés mais ne représentaient vraisemblablement pas le coût global du spectacle, comprenant notamment les rémunérations du personnel communal mobilisé à l’occasion. Monsieur l’Echevin Godin m’a répondu que cela ne poserait pas de problème de répondre à cette question. A ce jour, je n’ai toujours pas reçu ces réponses. Je me permets donc de vous les reposer par écrit. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Bourgmestre, l’expression de mes salutations distinguées. Jean-Pierre Michiels

13:23 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Sentiers des rues Devos et Gobert à Houdeng-Aimeries

poingtÀ l’attention de Monsieur Jacques GobertBourgmestre de et à 7100 La Louvière  Concerne : question écrite à propos de l’état des sentiers des rues Devos et Gobert à Houdeng-Aimeries  

Dès juin 2006, je suis intervenu à plusieurs reprises à la demande de riverains pour que la ville entretienne comme elle le faisait jadis des sentiers des rues Devos et Gobert à Houdeng-Aimeries. Ces sentiers se situent à l’arrière des maisons de cité appartenant au Foyer louviérois et donnent accès aux garages des riverains.

 Après de nombreuses tergiversations, apparemment dues au fait que si la ville avait bien dans un premier temps entretenu régulièrement ces sentiers, elle se réfugiait ces dernières années derrière le fait qu’il s’agit de propriétés du Foyer et qu’il incombe à ce dernier de les entretenir, une couche de graviers a enfin (peu avant Noël) été épandue sur un des sentiers. Sur les deux autres sentiers, seuls les nids de poules ont été rebouchés.  Il s’agit manifestement d’un travail bâclé car il est très vraisemblable qu’après quelques passages de voitures et quelques averses comme on en a connues ces dernières semaines, la situation se dégradera à nouveau. Je me permets donc de réintervenir sur cette question pour que le nécessaire soit enfin convenablement fait pour répondre aux doléances des habitants de ces maisons. La ville et ses administrateurs ne peuvent-ils intervenir auprès du foyer pour que des travaux soient exécutés pour un aménagement durable afin que ne se reproduisent plus ces désagréments. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Bourgmestre, l’expression de mes salutations distinguées.

(Du Conseiller Communal Communiste, J-P Michiels)

 

12:57 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Le droit au logement : un devoir communal !

guillaume

Ci-dessous l'intervention signée (pour le groupe Ecolo) par notre conseiller communiste Jean-Pierre Michiels et  Gilbert Pirart ( Groupe de Prévention). Parue dans La Louvière à la une, périodique d'information communale

Le droit au logement : un devoir communal Le logement est non seulement un droit reconnu dans la Charte Universelle des Droits de l’Homme, il est également inscrit comme l’un des principes fondamentaux dans notre Constitution. Et pourtant… Pourtant, en 2007, de nombreuses femmes et hommes vivent encore dans la rue ou ne disposent pas d’un logement décent. En 2007, encore, les nombreuses demandes de logement insatisfaites aiguisent les appétits des marchands de sommeil qui exploitent sans vergogne la détresse humaine. On ne le clamera jamais assez, disposer d’un logement, c’est pour tout homme et toute femme la possibilité de bâtir un projet de vie digne. C’est une condition essentielle pour (re)trouver le respect de soi ; pour se soigner, s’éduquer, pouvoir rechercher un emploi, disposer de revenus ; pour se sentir en sécurité, protéger ses proches. C’est aussi une condition indispensable pour se sentir citoyen à part entière, participer à la vie de la communauté. Et si à l’aube de cette nouvelle mandature, nous nous lancions un défi ? Celui  de résoudre d’ici 2013 le problème du logement à La Louvière. Utopie ? Notre ville ne manque pourtant pas d’atouts. A commencer par ces innombrables capacités de logements inexploitées, notamment aux étages des magasins dans les centres urbains. Cela permettrait de redonner vie à  ces quartiers désertés et donc insécurisés, une fois les magasins fermés. Une étude de faisabilité a été entreprise au cours de la précédente mandature. Pourquoi ne pas la reprendre et la mettre progressivement en application. Réhabiliter les centres urbains, c’est aussi favoriser le brassage des populations dans des lieux de vie partagés. C’est une manière efficace de lutter contre la constitution de ghettos.  

Cela se fait dans d’autres villes, dans d’autres pays d’Europe. Pourquoi pas à La Louvière ?

10:46 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/01/2007

LES POINTS DE JP MICHIELS ET MURIEL HANOT - CONSEIL COMMUNAL DU 22 JANVIER

Applaudissements1) Etat des lieux du foyer louviérois Le Foyer louviérois n’a plus tenu d’assemblée générale depuis plus de sept-huit mois. L’assemblée générale de juin qui devait approuver les comptes avait été postposée, dans un premier temps, au mois de septembre mais elle n’a pas eu lieu. Pourriez-vous nous en donner la raison et, par la même occasion, nous faire un état des lieux de la nouvelle gestion du Foyer?Permettez-moi d’ajouter brièvement que notre préoccupation a encore été aiguisée par une note qu’un vent favorable nous a apportée ; note qui déplore, entre autre, que plus de quatre mois après la date prévue par les arrêtés ministériels, le Foyer n’a toujours pas procédé à la révision du montant des charges ce qui prive les locataires dont les provisions étaient supérieures aux charges du remboursement du trop versé. Nous souhaitons vivement des éclaircissements à ce sujet. 2) Incendie des Dames de la Croix La démolition en urgence du bâtiment des Dames de la Croix décidée suite à l’incendie du jeudi 4 janvier a-t-elle permis aux pompiers de procéder à l’enquête pour déterminer les causes du sinistre ? Si oui, quelles en sont les conclusions ?Quels ont été les coûts endossés par la ville dans le cadre de cette opération?L’assurance du propriétaire du bâtiment interviendra-t-elle pour rembourser les sommes engagées par la ville?Quelles mesures compte-elle imposer lors de l’évacuation des décombres sachant qu’ils contiennent des substances dangereuses, tel de l’amiante? 3) Impact de la libéralisation de l’énergie pour la ville de La Louvière Quel est l’impact budgétaire de la libéralisation des marchés de l’énergie en matière d’échange public?Quelles démarches la ville compte-elle entreprendre pour compenser l’augmentation du coût de l’énergie ?

Par ailleurs, lors du dernier conseil communal, vous nous avez appris, toujours en lien avec ce marché de l’énergie, que la ville adhérerait à une centrale d’achat afin de négocier de meilleurs prix avec les fournisseurs. Quels critères ont été retenus pour l’obtention du marché énergétique à cette centrale ? Ces critères intègrent-ils la dimension environnementale et favorisent-ils les productions d’énergie verte ? La ville envisage-t-elle d’élargir cette centrale d’achat aux citoyens ?

16:22 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/01/2007

SKUDS & PANIC PEOPLE (F) + LES SLUGS + LA MARMITE

 

AcaLe 1er concert de l' ACA (Antifascist Collective Action) se déroulera le samedi 17 mars 2007 à LA BRAISE de CHARLEROI...

open 19h00
start 20h30
end minuit

PAF : 6€
bière : 1€
stand/distro
info :
antifa.collective.action@hotmail.com

 

avec :



SkudsSKUDS & PANIC PEOPLE [street punk & ska from BZH/Bretagne, France]
http://skuds.free.fr/pages/accueil
www.myspace.com/skudsandpanicpeople

 

LE groupe de « StreetSka » de Rennes (FR). Les Skuds c’est avant tout un groupe de copains réunis autour de la musique, un groupe qui s’est élargi de 4 à 5 musiciens avec l’entrée du Dr. Louarn dont la voix oscille entre le toast ragga et la brutalité du hard-core. Ces 5 musiciens évoluent entre le street-punk et le Two-tone, sans pour autant oublier quelques mélodies rocksteady.

 

Slugs
LES SLUGS [punk wallon]
www.aredje.net/

 

 

 

 



LA MARMITE [anarko punk - Couvin]

Groupe anarko punk de Viroinval, près de Couvin avec des anciens Bibendum, il s'agit ici de la pré-maquette de leur démo... avec une boîte à rythme... depuis quelque temps ils ont accueilli un batteur... c'est plus péchu... ça nous donne un trio chant/guitare, basse et batterie... ils sont influencés par Binamé, les Bérus,...

01. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2890
02. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2891
03. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2893
04. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2894
05. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2895
06. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2896
07. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2897
08. http://www21.rapidupload.com/d.php?file=dl&filepath=2899

 

 

Avec le soutien du Club Achille chavée.

14:28 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/01/2007

INTERPELLATION COMMUNALE (21/12/2006) AUTOUR DES SANS PAPIERS LOUVIEROIS

FavarinbaguetMonsieur le Président,

Mesdames et Messieurs des partis démocratiques

Depuis plus d'une année déjà, les Sans Papiers et de nombreuses associations belges, demandent le vote d'une loi de régularisation sur des critères clairs et permanents. Malgré de nombreuses manifestations et prises de position, les partis de la majorité gouvernementale ont refusé de donner satisfaction à cette revendication plongeant ainsi un grand nombre de ces personnes dans une situation de précarité extrême.

Une motion a été voté par le conseil communal de La Louvière lors de sa séance du 24 avril dernier (permettez-moi de vous la relire puisque bon nombre de conseillers actuels n’étaient pas membres du conseil à ce moment ) : « La Ville de La Louvière, fière de sa tradition d'accueil, et consciente de son héritage multiculturel, est particulièrement sensible à la lutte des demandeurs d'asile et des sans-papiers qui occupent aujourd'hui l'église Saint Joseph de La Louvière. Le Conseil communal, réuni en sa séance du 24 avril 2006, demande au Gouvernement fédéral de régulariser rapidement (maximum un an) les sans-papiers sur base de critères clairs et permanents qui tiennent compte de la durée de présence sur le territoire, du regroupement familial, de l'état de santé et des principes de la protection subsidiaire (à titre d'exemple, les personnes victimes de la traite des êtres humains et en danger en cas de retour au pays d'origine).

Il invite le Ministre compétent à rencontrer les associations de défense des droitsdes demandeurs d'asile et des sans-papiers, dont l'UDEP.

 Il demande que la nouvelle procédure d'asile soit également plus rapide et respectueuse des droits et des problèmes humains. Il rappelle que cette politique doit se doter de moyens adéquats pour atteindre les objectifs avancés. » Je crois me souvenir que cette motion a été voté à l’unanimité, témoignant ainsi de la solidarité de La Louvière.Dans notre commune, une quinzaine de Sans Papiers occupent encore l'église St Joseph. L’hiver commence à  se manifester et va plonger ces personnes dans une situation particulièrement pénible. Il n’est pas admissible qu’elles restent plus longtemps dans ce bâtiment humide et froid qu’il est impossible de chauffer en permanence.

Or, les occupants n'ont pas d'autres alternatives puisqu'ils ne disposent d'aucun revenu, d'aucun lieu pour se loger, d’aucun papier. Disposer d’un logement est pourtant l’une des conditions essentielles –si pas LA condition- pour que les demandeurs d’asile puissent faire valoir leurs droits au niveau d’une régularisation. Aucun recours ne peut être assuré d’un suivi si la personne ne dispose pas d’un logement. Il semble même que ce soit la condition exigée par certains avocats pour qu’ils acceptent d’introduire un recours.

favarinsandro2Bref, ces quinze personnes ont un besoin urgent de trouver un endroit où dormir. Nous demandons instamment qu’une solution rapide soit trouvée à ce problème. A titre informatif, à Mons, les occupants de St Elisabeth ont été relogés avec l'aide du CPAS.

Le Comité local des sans papiers est demandeur d’une rencontre avec vous, Monsieur le Bourgmestre. Etant donné l’urgence, vous accepterez peut-être d’éviter des démarches protocolaires pour en venir au fait. Ils sont présents, vous pouvez convenir de ce rendez-vous.

  Il y va, nous semble-t-il, de la réputation et de l’image d’accueil et de solidarité de notre ville.

Photos: militants du PC et Ecolo louviérois qui s'opposent aux expulsions d'Anderlecht, été 2006.

12:46 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/01/2007

INCENDIE RUE CHAVEE A LA LOUVIERE ...

marxCe fait-divers fait couler beaucoup d’encre…. Ainsi sur le forum La Louvière Banlieue Rouge, on peut y lire les propos de Supermamy :  (…) «  On pourrait se poser des questions au sujet de l'incendie  d'hier dans l'ex bâtiment des "Dames de la Croix". Il nous a été dit qu'il avait été acheté dernièrement par une S° de construction ( je ne dirai pas le nom, mais suivez mon regard), afin d'y construire des "logements flambants neufs". Bravo, enfin des logements en plus dans notre bonne ville de La Louvière qui en a réellement besoin, oui mais à quel prix? » 

Elle insiste : (…) « Des logements neufs, pour qui? Pour les sans abris, les sans domiciles fixes, les travailleurs à petits revenus, en un mot, des logements sociaux?

Aucune illusion. On construira des appartements vendus à des prix inabordables, et,bien entendu, qui n'auront rien de logements sociaux. Pas plus d'ailleurs que ceux que l'on se propose de construire sur l'ancien site de Boch, avec bien entendu le même promoteur.
Logements, vous avez dit logements??? Oui, mais pas pour tous !!! »
 Banlieue Rouge dénonce : « La problématique ...ce sont les bâtiments vides à la Louvière. Des immeubles pourrissent (rue Hamoir par ex). Deviennent des squats. Pendant que les proprios spéculent. On ferment les yeux... alors qu'on peut créer des emplois & des logements ... »  Au Roeulx ? Même truc ! Artek nous dit : « Le Hic, les responsables de La Louvière ont-ils envie de ces logements ? C'est comme chez nous, on préfère des logements " de standing", cela rapporte bien  plus de fric et loués ou vendus à des personnes du même acabit. » Le problème n’est pas neuf pourtant ! En 1998 / 99, le Parti Communiste louviérois disait déjà : « Le centre-ville additionne les logements vides à l'étage  et  les  commerces fermés. De nombreuses friches industrielles dans le tissu urbain constituent des zones à réhabiliter pour le logement.

Notre plan "Logement 2000" propose la construction et la rénovation de 400 habitations par an pendant 5 années. Présente au conseil d'administration du Foyer louviérois, la commune peut recapitaliser cette société et relever le rythme des constructions sociales. En accord avec la région, elle doit assainir les vieux sites industriels, racheter par le biais de sa régie foncière ces terrains, les lotir et y promouvoir logements sociaux et privés en coopération avec la  Société Wallonne de Logement (SWL) et des opérateurs privés compétents, auxquels serait proposé un cahier de charges. Les locataires sociaux doivent pouvoir accéder à la propriété du logement occupé compte tenu des loyers déjà versés.

Par l'expropriation d'intérêt public, la commune et sa régie foncière peuvent acquérir des logements et des commerces abandonnés ou vides. Leur rénovation et l'organisation d'un plan d'aménagement des îlots du centre ville pourraient permettre enfin les accès aux étages inoccupés, indépendamment de l'activité au rez-de-chaussée. La création de studios publics serait de nature à casser les prix des garnis et à permettre d'importantes économies au CPAS dans son aide au logement. Le réaménagement de bâtiments publics désaffectés aussi, comme les sites de Belgacom, du ministère des finances .

En mettant à disposition du mouvement associatif des infrastructures au centre-ville, la commune pourrait aider à la dynamisation de celui-ci. De même, une relance de l'habitat au centre urbain consoliderait les conditions de sécurité. »
 Pour en discuter : http://74143.aceboard.fr/74143-600-10956-0-incendie-Chavee.htm

10:52 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/01/2007

INTERVENTION DE VOTRE ELU COMMUNISTE JEAN-PIERRE MICHIELS

Cnv0020Monsieur le Président,Mesdames, Messieurs des partis démocratiques, Permettez moi de soulever deux questions relatives au rapport annuel de la RCA.

  • 1°) Le rapport fait état de la réalisation de l’opéra urbain Décrocher la lune. Il y est fait état d’une somme de 145.000 €. Si mes souvenirs sont bons, cette somme représente l’addition des interventions financières provenant de diverses sources publiques et privées. A l’époque, tant au sein du conseil par le groupe Ecolo qu’à l’extérieur (je l’ai fait personnellement dans le cadre d’une interview sur Antenne Centre), la question du coût réel de cet opéra a été posée et n’a reçu, à ce jour aucune réponse. Les 145.000 € représentent un engagement, une prévision budgétaire basée sur de l’argent disponible. Soit. Ils ne représentent en aucun cas un bilan. Je me souviens qu’à l’époque euphorique de la montée de la Raal en division 1, après le 1er match à domicile, le bourgmestre de l’époque avait expliqué à la presse le coût d’un tel match de foot professionnel pour les finances de la ville ; il y incluait les salaires de la police, des pompiers,… Ces précisions financières n’ont pas empêché que se déroulent d’autres matches de foot… Je veux dire par là que la transparence n’est pas a priori un obstacle à ce qu’aient lieu des manifestations coûteuses pour les deniers publics.Vous ne me ferai pas croire que la préparation, la réalisation et le démontage du chantier qu’a représenté Décrocher la lune s’est faite avec du personnel communal (ouvriers, employés, policiers, pompiers, etc.) ayant accepté de travailler bénévolement un soir de week-end. Je renouvelle donc la demande visant –dans un souci de transparence- à obtenir le bilan financier des cette manifestation, un bilan qui intègre notamment le coût du personnel communal mis à sa disposition. 
  • 2°) Le rapport d’activité de la RCA fait également mention de l’acquisition de l’immeuble de la rue Chavée. A l’époque, le conseiller Jacques Lefrancq s’était fort justement étonné du montant particulièrement important de l’achat de ce bâtiment qui, plus est, se trouvait être dans un état de délabrement avancé. Après différentes étapes, le CA de la régie autonome a, le 19 octobre dernier, décidé de prolonger le bilan de remise d’offres jusqu’au 30 octobre pour les projets du Plan logement de la Politique des grandes villes. Cette histoire palpitante s’arrête là dans le rapport d’activité. Nous souhaitons en connaître la suite et obtenir des explications sur l’état d’avancement de ce projet. Je vous remercie Conseil Communal de La Louvière du 21/12/06.

22:04 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

INTERVENTION DE NOTRE CAMARADE JP MICHIELS, 1er CONSEIL COMMUNAL DE LA LOUVIERE.

agc2Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs des partis démocratiques

 

 Merci de m’accorder un petit temps de parole additionnel. Je serai d’autant plus bref que Muriel Hanot a dit l’essentiel.

 

Je tenais cependant à m’exprimer pour souligner à la fois la spécificité des deux élus du groupe Ecolo, mais aussi et surtout pour réaffirmer notre volonté d’agir ensemble, de conforter et même de renforcer notre unité à gauche.

Je ne vous cacherai toutefois pas l’honneur et le plaisir que je ressens, en tant que militant du Parti Communiste, de siéger au conseil communal de La Louvière, au côté de Muriel.

 

 Ce plaisir est hélas altéré par la présence de l’extrême droite ; je ne doute pas que je partage ce déplaisir avec 38 d’entre vous. 

Mais il est aussi altéré par le choix de majorité du Parti Socialiste. Une alternative à gauche était possible. Elle aurait été en phase avec la tradition de gauche de La Louvière, de son mouvement ouvrier. Elle aurait été dans le prolongement des luttes sociales qui s’y sont développées et qui ont contribué à forger la richesse de cette région, sa culture. Au lieu de cela, le Parti Socialiste a choisi de donner un coup de barre à droite.

  Nous observerons donc avec attention l’audacieux exercice de grand écart politique de la majorité entre un groupe se réclamant d’une gauche para-syndicale et la droite libérale.

 Pour ce qui est de notre rôle d’opposition constructive et vigilante, je n’ai rien à ajouter à ce qu’a déclaré ma chef de groupe. Dans le cadre qu’elle a tracé, je m’engage, avec ma spécificité, à défendre fermement le service public communal. Je serai également vigilant à ce qu’aucune concession ne soit faite à l’extrême droite et n’entraîne une quelconque dérive de la démocratie. Au contraire, je militerai pour élargir celle-ci en favorisant la participation effective des citoyens.

 

Les derniers temps de la mandature écoulée ont été marqués par les affaires qui ont terni considérablement le monde politique en général et le monde politique communal en particulier. Un impérieux besoin de plus de rigueur dans la gestion communale s’impose. Nous ne doutons pas de la volonté de chacune et chacun des mandataires nouvellement élus ou réélus d’être particulièrement vigilants désormais.

 

Nous avons entendu les critiques et compris comme des injonctions de récentes déclarations du Ministre Courard pour que l’opposition fasse son travail et veille à prévenir les dérives d’une majorité certes omnipotente mais néanmoins faillible. Nous nous engageons à le faire. Cependant, nous sommes davantage partisans de la prévention que de la répression.

 

Le code de la démocratie locale prévoit nombre d’incompatibilités entre diverses fonctions et celle d’élu communal. C’est fort bien.

 Il nous semble que notre nouveau conseil se grandirait et se mettrait à l’abri de problèmes futurs s’il prenait d’emblée des mesures pour éviter, dans les procédures de marchés, toute pratique opaque, autrement dit s’il veillait à la transparence des marchés. En ce sens, la délégation au collège proposée au vote du conseil pour l’attribution de certains marchés nous paraît être à l’antipode de la nécessaire transparence en la matière. 

Il nous semble que le conseil se grandirait aussi si, volontairement, il prenait des mesures strictes pour prévenir tout risque de confusion d’intérêts entre les intérêts privés des mandataires communaux et les intérêts de la ville et des citoyens. 

 

Nous demandons donc :

  • que soit rapidement dressé un inventaire des société privées au sein desquelles les mandataires louviérois exercent des responsabilités à quelque niveau que ce soit – cette précaution vaut pour n’importe quelle société d’ailleurs; 
  • que des mesures contraignantes soient mises en place pour éviter tout passe-droit à l’égard de ces sociétés.
Nous estimons qu’il s’agirait là d’un engagement solennel des élus louviérois pour donner un signal clair à la population échaudée par les affaires.

18:00 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2006

LE DRAME WV

Siiist

Communiqué national du Parti Communiste
Bruxelles, le 30 novembre 2006.


Lorsque des drames comme celui de VW interviennent, il convient de témoigner de sa colère et de sa solidarité avec les victimes. Toutefois, afin d’éviter la répétition sans fin du même scénario (Renault, Ford,…) il est également vital d’aller plus loin afin d’identifier et d’éradiquer le mal à la racine. Ainsi que l’a déclaré Nico Cué, Secrétaire général FGTB Métal, le problème ce n’est pas le nationalisme des syndicats allemands mais bien le capitalisme.

 
La force publique renonce aujourd’hui à tout contrôle citoyen démocratique du monde privé et en particulier des agissements des grands groupes multinationaux auxquels des pans entiers de notre économie sont progressivement cédés au nom de libre échange. Face à l’échec patent de la politique actuelle à protéger les citoyens des ravages de l’ultralibéralisme, et en dépit d’une écrasante pensée dominante relayée massivement par les médias, il nous semble essentiel de rappeler que d’autres voies existent pour un Autre Monde possible. C’est pourquoi le Parti Communiste dit: – OUI à un impôt européen sur les revenus du capital et à un contrôle strict de la circulation des capitaux de l'UE vers les paradis fiscaux. – OUI à une taxe sur les machines afin d’éviter une automatisation excessive de l'économie. – OUI à un passage progressif à 32h/semaine sans perte de salaire. La productivité augmente, plutôt que d’augmenter les bénéfices, réduisons le temps de travail. – NON au dogme du libre-échange qui met les travailleurs du monde entier en compétition, causant des délocalisations massives et nivelant par le bas les conditions de travail et la protection sociale. OUI à un certain protectionnisme conditionnant l'entrée de biens et services dans l'UE au respect d'un certain nombre de conditions sociales (droits syndicaux, salaire minimum,...) et conduisant plutôt à un échange équitable. – OUI à un renforcement de la loi « Renault » (interdiction de licenciements aux entreprises qui font du profit, retour des aides accordées par la Région à ces mêmes entreprises qui délocalisent pour simplement faire encore plus de bénéfice pour leurs actionnaires) – NON aux zones franches et aux centres de coordination véritables paradis fiscaux intra muros.

10:31 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2006

COUP DE BARRE A DROITE !

publicurbainAu troisième round des assemblées post électorales du PS, une large majorité de l’USC a opté pour un virage à droite. Confirmant leur désaveu de Willy Taminiaux, les socialistes louviérois s’offrent un spectaculaire grand écart entre leur volonté de rabibocher la famille socialiste en ramenant Roger Leclercq et ses amis au bercail et leur allégeance à une alliance violette souhaitée par le boulevard de l’Empereur. L’occasion de composer une majorité de gauche porteuse d’un projet de ville résolument progressiste et d’un renforcement de la démocratie participative est lamentablement manquée.  C’est le social-libéralisme qui prévaudra. Un camouflet pour celles et ceux qui ont cru, en votant UDSC, « s’attaquer aux choix politiques et économiques qui minent l’avenir des jeunes, des actifs, des prépensionnés, des pensionnés ainsi que des allocataires sociaux » (extrait du tract électoral de l’UDSC).  Nous cherchons désespérément la cohérence qu’il y a à soutenir à la ville une majorité de même couleur que celle que l’on critique au fédéral.  Les communistes de La Louvière estiment qu’en s’étant alliés au Parti Ecolo ouvert également à des candidates et candidats syndicalistes et associatifs, ils ont contribué à préserver deux élus de gauche, porteurs de projets novateurs. Le fait d’avoir une représentation bi-colore (une écolo et un communiste) au conseil communal permet d’envisager la poursuite et le renforcement de la dynamique unitaire initiée par cette liste plurielle. Il appartiendra aux élus et à leurs compagnons de jeter les ponts vers celles et ceux toujours en attente d’une authentique alternative de gauche. Les communistes louviérois, autour de leur élu, s’y engagent. La section louviéroise du Parti Communiste

La Louvière, le 14 novembre 2006.

10:16 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/10/2006

REACTION A L'INTERVIEW DE ROGER LECLERC (UDSC)

cesare-russo En tant que citoyen de la Louvière, je me dois de réagir suite à l'interview de Roger Leclerc dans la DH.  Avant les élections Roger Leclerc et ses colistiers de UDSC se sont présentés comme étant LE grand mouvement syndical et citoyen antilibéral et socialiste de la région du centre.
Pour ce faire, ils y ont mis les grands moyens : conférences de presse et parutions dans les journaux, énorme campagne d’affichage, distribution de propagande toutes boîtes par la poste (au fait, d’où proviennent ces énormes moyens financiers ?) …

Lors d’une conférence de presse télévisée sur Antenne Centre, ils se sont présentés comme étant l’unique alternative à gauche pour les citoyens de la Louvière.
 L’UDSC a publié un article de deux pages - via Pierre Beauvois - dans le Rouge et Noir se disait être représentée par des citoyens de la gauche radicale, des syndicalistes et présidents de délégation FGTB, de communistes et des sans partis. Je cite : "l’UDSC refuse les thèses néolibérales acceptées par tous les partis actuellement présents au conseil."
Force est de constater qu’une fois les élections passées, il vire carrément à droite. Dans cette interview, Roger Leclerc se dit plus tenté par une alliance avec le MR car il a de meilleures relations avec le syndicat libéral qu’avec la CSC de Duferco...
Roger Leclerc mélange les relations sociales entre syndicats de son entreprise et la vie politique. Il y a des bons et des mauvais aussi bien à la CSC qu’à la FGTB. J’estime pour ma part que ce virement à droite risque d’écoeurer encore plus les citoyens vis-à-vis de la politique et va à l’encontre des électeurs qui leur ont fait confiance pour une politique à gauche. La politique doit être faite d’engagement et de conviction, être élu c’est avoir pour mission de représenter les électeurs qui vous ont choisi sur base des idéaux annoncés.
La démocratie c’est de respecter et de prendre des décisions en faveur de ceux qui les ont élus. Et non pas mettre en avant des conflits internes à Duferco.

Il ne faut pas se tromper d’objectif ou d’ennemi, il faut mettre en place une majorité de gauche, qui  œuvre pour une politique audacieuse. Pour une gestion plus saine de la vie communale, qui tienne compte des réalités de terrain et les besoins de ces citoyens.


Cesare Russo

18:41 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

09/10/2006

UN ELU COMMUNISTE A LA LOUVIERE !

jean-pierre-michielsNotre Camarade Jean - Pierre MICHIELS (photos) est élu à La Louvière (liste Ecolo ouverte). Une belle victoire pour la section louviéroise du Parti Communiste.

Courcelles: Robert TANGRE avec 498 voix. Bravo et 6,08% pour la liste UCPW.

Le Roeulx. Notre Camarade Marcel COUTEAU est élu avec 698 voix de préférence ... L'union de la gauche n'obtient toutfois que 32%... insuffisant pour prendre le pouvoir.

A Tournai, Pierre BAL obtient 3.175 voix de préférence sur une liste PS ouverte aux communistes.

Notre Camarade Malika EL BOUREZGUI est élue conseillère communale (sur la liste Ecolo) à Charleroi avec environ 400 voix! Notre Camarade Jacques Coupez est 1er suppléant.


A Manage, notre camarade Robert Guillaume est réélu (plus de 40 ans de mandat communal) avec 312 voix de préférence. L'union UPM-ADC recueille 18,74 % des voix. Deux autres conseillers/Camarades de la liste ADC aussi.

André DOMBARD et Henri MOTTET sont élus sur la liste Ecova (17,97%) à Trooz.

16:30 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

13/09/2006

FINANCEMENT COMMUNAL & MONDIALISATION CAPITALISTE...

Le Club Achille Chavée

Vous invite à la conférence qu'il organise en son local

(34, rue Abelville 7100 La Louvière)


le mardi 26 septembre 2006 à 19 h

Sources de financement du pouvoir communal et effets néfastes de la mondialisation libérale

par

Jean-Marc Lauwers, responsable d'Attac, militant CGSP-finances

11:51 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/09/2006

LA LOUVIERE VILLE AGCS ? MON OEIL !

Communiqué de Presse Parti Communiste / Ecolo.

Bonnets roses et bleus bonnets !

Il n’y a pas si longtemps, surfant sur la vague altermondialiste, le PS louviérois faisait voter une résolution déclarant La Louvière, « ville non AGCS ».

Qu’est-ce ? « L’Accord Général sur le Commerce des Services » est une négociation au niveau de l’Organisation Mondiale du Commerce visant à privatiser un certain nombre de services (enseignement, santé, eau, culture...). Une forte résistance -du mouvement altermondialiste, notamment– a heureusement retardé les décisions fatales. Dans la foulée, des villes –dont La Louvière- ont adopté des résolutions selon lesquelles elles préserveraient les services publics communaux.

Or, au détour d’une réponse à une interpellation lors du dernier conseil communal, le Bourgmestre a laissé entendre que l’entretien des abords des bulles à verre serait prochainement confié à une firme privée. La conseillère Ecolo Muriel Hanot, craignant d’avoir mal compris, s’est fait répéter et confirmer cette déclaration. Ce qui fut fait.

Ce ne sera évidemment pas le premier service communal qui passera au privé. Entretien des pelouses, parcmètres... ont déjà été abandonnés par la ville. On pouvait cependant espérer qu’après une aussi bonne résolution prise, l’hémorragie des services cesserait. Il n’en sera rien et il est à craindre que la prochaine majorité aggrave cette sombre évolution.


Avis aux amateurs donc. Voter pour le PS ou pour le MR, en octobre, risque d’avoir les mêmes effets en matière de privatisation des services communaux. Seul un renforcement important de la seule alternative crédible que constitue la liste présentée par Ecolo, ouverte aux communistes et à de nombreux militants et militantes syndicaux FGTB et CSC et associatifs peut constituer un rempart à ce processus libéral porté... par le PS et le MR.

La Louvière, le 7 septembre 2006

Pour le Parti Communiste : Jean-Pierre Michiels
Pour Ecolo : Muriel Hanot

13:39 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/09/2006

RESISTANCE ! COLOMBE INTEMPORELLE…

 

VENDREDI 3 NOVEMBRE 2006 dès 20 heures

VERNISSAGE EXPOSITION

AU CLUB ACHILLE CHAVEE – 34, RUE ABELVILLE – LA LOUVIERE

RESISTANCE ! COLOMBE INTEMPORELLE…

Textes en wallo-picard  et en français de Christian Quinet illustrés par les encres de Sandro Baguet


Christian Quinet : est né en 1950 à La Louvière. Employé commercial préretraité des usines DUFERCO - La Louvière.
Ecrit au Mouchon d' Aunia depuis 1980. Président des Scriveûs du Cente depuis 2001.
Lauréat du Prix biennal hennuyer de Littérature dialectale en 1998.
Ecrit aussi en français : poésie, prose, mémoire collective de la Région de La Louvière. Un roman, non édité à ce jour: "Café de l'Espérance". Collabore à l'occasion avec Antenne Centre Télévision pour émissions dialectales et fervent adepte de la synergie.




Sandro Baguet est né en 1966. Il a participé à quelques expositions collectives : Club Achille Chavée, Maison des Jeunes de Bellecourt de La Hestre, salle du MOC. Et aussi à plusieurs expositions d'Art Postal organisées par La Maison du Grand Nord (France). Il a collaboré aux revues Avancées, Plateau, Carte Blanche, Alternative Libertaire, Le Drapeau Rouge, Depli (F), Le Grand Hors – Jeu ! (F)… A réalisé les frontispices pour les recueils de Denys – Louis Colaux, La Baleine Morte chez Polder (F), et Tropiques de l’Unicorne aux éditions de l’Arbre à paroles ainsi que la couverture et quatre encres du recueil de nouvelles A Quatre Epingles aux Editions de l' Imprimerie Provinciale du Hainaut.

Lecture de textes par Jacqueline Boitte, comédienne et membre de Scriveûs Du Cente.

Exposition accessible du 2 au 30 novembre. Lundi, jeudi & vendredi. De 10 à 12 heures & de 14 à 16 heures.

Infos : jp.michiels@skynet.be ou 064 / 22.21.95.

Web : http://users.skynet.be/club.achille.chavee

08:52 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/08/2006

COMMUNIQUE DE PRESSE "DECROCHER LA LUNE".

Du pain (un peu) et des jeux (beaucoup) !

2000. « Tagada boum boum tsouin tsouin... », écrivions-nous ironiquement, il y a six ans, à l’occasion du premier barnum socialouviéro-dragonesque « offert ? » à la population louviéroise à la veille des précédentes élections communales.

2006. Re-tagada ! « Décrochez la lune – le retour », sous-titré « Sauver Willy ! ». A moins d’un mois des communales, on se paie un nouveau spectacle pétaradant à l’occasion des Fêtes de Wallonie.

Que l’on nous comprenne bien ! Tout comme en 2000, c’est bien moins le spectacle conçu par Dragone que la récupération politicienne qui en est faite par la majorité socialiste, que nous reprochons. Et ce reproche s’adresse à plus d’un titre.

  • le spectacle n’est pas offert mais coûte à la population. Les frais directs pour honorer la commande s’élèveraient à quelque 300.000 € (soit plus de 12 millions d’anciens FB). Quant aux frais « indirects » relevant de la mobilisation du personnel et du matériel communal, rendu quasi indisponible pour toute autre initiative émanant d’associations locales, il est très difficile de les évaluer et ils restent dans les mystères de cette éphémère féerie.
  • un spectacle « à l’américaine », s’indique-t-il pour des Fêtes de Wallonie ? Il n’y a pas si longtemps, Lès Scriveûs du Cente, éminente association de défense et de promotion de la langue wallonne et du folklore régional, avait fait des propositions pour redonner vigueur aux Fêtes de Wallonie à La Louvière, en y intégrant davantage les associations locales. Peine perdue, leur démarche n’a même pas obtenu un accusé de réception... Nous pensons, nous aussi, que ces fêtes pourraient être une formidable occasion pour provoquer l’échange entre les différentes cultures qui se côtoient dans notre ville sans jamais vraiment se rencontrer.
  • notre ami Sancho va escalader une nouvelle fois l’église Saint Joseph pour y décrocher la lune. N’oublions pas que cette même église est occupée depuis des mois pas des demandeurs d’asile qui ne demandent pas la lune mais simplement des papiers pour séjourner dignement dans notre pays. Ce petit bonheur, le gouvernement à participation socialiste le leur refuse obstinément.
  • l’industrie du spectacle a le droit de cité chez nous comme n’importe quelle autre industrie susceptible de contribuer au développement économique et social de la région par la création d’emplois et son rayonnement. Comme n’importe quelle industrie, elle se doit cependant de respecter les statuts et conditions de travail et salariales des travailleurs. D’après les nombreux témoignages après les deux premières éditions, nous ne sommes pas sûrs que ces conditions élémentaires sont respectées...
  • la dépense consentie pour ce spectacle éphémère nous paraît inopportune dans la mesure où les institutions culturelles régionales qui réalisent un travail de fond permanent et luttent au quotidien « contre la fatalité » se voient contraintes à des restrictions budgétaires. Ainsi, tous les secteurs du Centre Culturel de la Région du Centre sont astreints à revoir leurs dépenses de fonctionnement au rabais. Cela a des incidences négatives pour les missions du CCRC et évidemment pour les usagers. D’autre part, l’équipe d’Antenne Centre qui s’est considérablement étoffée avec le développement de la télévision régionale est contrainte de travailler dans des installations inadaptées. Les engagements pris par l’Echevin de tutelle en début de mandature sont restés lettre morte.

    Une fois de plus, la majorité socialiste privilégie l’image, le semblant, le paraître. Le travail de fond reste à faire. A ce travail, les communistes de La Louvière veulent contribuer avec d’autres en s’engageant sur la liste Ecolo pour les élections d’octobre 2006.

    La section louviéroise du Parti Communiste

    La Louvière, le 23 août 2006

11:28 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

JEAN - PIERRE DALOZE ...

Humeur et coup de cœur…
Il existe encore de braves gens, même dans le milieu politique. Dans ce dernier toutefois, ils se raréfient dangereusement car ils ne sont pas, ou plus, toujours électoralement comestibles. Alors, on les jette, comme un enfant capricieux casse son jouet quand il ne le fait plus rire. Je connais un dinosaure qui appartient à cette race, menacée de disparition, de « braves gens » de la politique : il s’appelle Jean-Pierre Daloze. Il vient d’être jeté précisément et c’est pourquoi je me fais cette réflexion banale, chemin faisant, dans le brouillard de l’indifférence. Il n’a sans doute pas lu Jaurès ni Vandervelde. A quoi bon ? Son humanisme, il l’a puisé à Baume, au Mitant-des-Camps, à Longtain… peu importe, au contact des ourviers, des démunis, des gens simples qui ont appris la vie en luttant contre le vent de bise et non dans les livres. Il a toujours écouté battre le cœur des damnés de la terre, non par vanité ni pour son profit mais pour aider son prochain du mieux qu’il le pouvait en laissant son propre ego au vestiaire. Il vient d’être « remercié » comme on dit par euphémisme. Pourtant, aujourd’hui, ce sont ceux qui continuent à l’apprécier à l’aune de ses valeurs humaines qui lui disent, non pas « merci » car ces deux syllabes ressemblent à un point final mais : « On t’aime bien camarade !... Le combat continue… » CQ

11:24 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |