18/02/2010

Action - 17 février

Ce mercredi 17 février, la section a distribué un tract sur le quartier de la rue de la flache à la Louvière. Voici le contenu:

marché la louvièreJean-Pierre Michiels, conseiller communal communiste au sein du groupe écologiste a adressé une lettre au Collège échevinal, le 11 janvier dernier pour attirer son attention sur l’état déplorable de la rue de la Flache et des rues avoisinantes. En voici le contenu.

  • 1° La circulation.

Voie d’accès vers le centre commercial de Cora et vers l’autoroute ou, en sens inverse, vers le stade et vers les hôpitaux, la rue de la Flache est régulièrement surchargée aux heures de pointe. Les travaux du centre ville gonflent le volume de circulation dans cette rue périphérique et, par voie de conséquence, les désagréments pour ses habitants.

À situation exceptionnelle ne peut-on initier une mesure exceptionnelle en rouvrant aux véhicules légers l’accès vers la rue du Moulin par le sentier qui la relie à la rue de la Grattine ? Cela constituerait un délestage appréciable.

Ne serait-il pas opportun aussi de mettre en sens unique la partie de la rue qui va du carrefour de la rue du Moulin vers la rue de la Grattine ? Une des causes du blocage de la circulation est en effet le cheminement des véhicules de la rue de la Flache vers les hôpitaux ; ces véhicules restent bloqués par la file de voitures qui, venant du boulevard du Tivoli, poursuivent leur route par la rue de la Flache. Une autre solution pourrait être un feu alternatif qui facilite ce transit vers les hôpitaux.

 

  • 2° L’état de la rue.

Il va de soi que l’importance du trafic, constitué pour une bonne part de poids lourds, détériore considérablement la voirie. À maints endroits le tarmac a disparu et les nids de poules sont innombrables. Cet état déplorable accroît l’insécurité. Il est évidemment souhaitable qu’au sortir de l’hiver la ville procède à des réparations d’urgence.

 

  • 3° L’état des trottoirs.

Il est à l’image de celui de la rue. Avec en plus le fait que les stigmates de travaux récents n’ont pas été réparés avant les chutes de neige. Expérimentation faite ce vendredi 7 janvier, il est véritablement dangereux de se déplacer sur ces accotements.

 

  • 4° Le stationnement.

La rue étant relativement étroite, le stationnement n’est autorisé que d’un côté. Sans doute serait-il judicieux, lorsque l’on aura réparé les trottoirs, de tracer une marque permettant aux voitures de les chevaucher légèrement là où ils sont suffisamment larges. Cela fluidifierait un tant soit peu la circulation.

Par ailleurs, de nouveaux immeubles ayant été construits, cela a accru sensiblement le nombre de véhicules stationnant dans la rue. Apparemment, les garages dépendant des immeubles ne suffisent pas à réduire le volume de stationnements en rue ; une des raisons en serait le coût trop élevé de la location des garages.

 

  • 5° Rue des Chrysanthèmes.

Cette petite rue en cul de sac subit les inconvénients de l’accroissement du nombre de véhicules dans le quartier. Un stationnement en épi ne serait-il pas de nature à accroître le nombre de places disponibles ?

 

  • 6° Rue de la Grattine.

Cette rue est régulièrement inondée par temps de fortes pluies et les abords de la propriété de Cora City ne sont pas entretenus ; les arbres non taillés gênent le passage des piétons.

 

  • 7° Carrefour de la rue du Moulin.

Quelques nouveaux commerces et un passage fréquent de piétons justifierait le placement d’une poubelle publique.

  • A propos de l’abattage des arbres de la rue de la Flache

Le conseiller communiste a réagi immédiatement suite à l’annonce de l’abattage des arbres au début de la rue de la Flache.

Monsieur le Bourgmestre,

Un habitant de la rue de la Flache m'informe avoir reçu un avis, ce jour, selon lequel quatre arbres présents en début de rue seraient prochainement abattus... pour des raisons esthétiques (sic). J'avoue être estomaqué par la justification de cet abattage. Depuis quand des arbres dans une rue sont-ils inesthétiques ? Je garde le souvenir de difficultés rencontrées pour enlever un arbre qui obstruait un parking pour handicapé à la rue Monoyer en 2007. L'esthétique ou la nature semblaient prévaloir sur une nécessité humaine ; les temps auraient-ils changé à ce point ? Pourrais-je connaître les raisons exactes de cette décision?

Cela étant, ne considérez-vous pas que d'autres problèmes bien plus préoccupants pour les riverains de cette rue particulièrement malmenée devraient être prioritairement traités ? Je vous rappelle au passage les deux mails que je vous ai adressés les 11 et 27 janvier, pour lesquels je n'ai toujours pas eu d'accusé de réception. A toutes fins utiles, je vous ré-adresse ce courrier une troisième fois.

Veuillez agréer, Monsieur le Bourgmestre, l'expression de mes salutations distinguées.

Jean-Pierre Michiels

Conseiller communal

 

  • … et la réponse du Bourgmestre.

Monsieur le Conseiller communal,
J'accuse bonne réception de votre courriel de ce 1er février relatif à l'abattage des arbres de la rue de la Flache et je charge mes collaborateurs de me faire rapport sur la situation.
Quant à votre courriel du 11 janvier (rappel du 27) , je vous confirme qu'il a été soumis au Collège communal en date du 18 janvier, qui a décidé de confier l'examen des lieux aux services travaux,
infrastructure et cadre de vie et de proposer, en concertation, les mesures qui pourraient être prises.
Le résultat de cette analyse sera présenté au Collège et je vous en tiendrai informé.
Entre-temps, je vous prie de croire, Monsieur le Conseiller communal, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.
Jacques GOBERT
Bourgmestre

 

Nom : ………………………………………….. Prénom : …………………………

Adresse : ……………..……………………………………………………………….…………

Localité : ………………………………………. Code Postal : ……………………

Adresse e mail :………………………………………………………………………….

Je désire : □ Recevoir une version papier de la pétition « sauvonslaposte.be »

□ M’abonner au Drapeau Rouge

□ Rencontrer un militant du Parti Communiste

□ Adhérer au Parti Communiste

A renvoyer à la Fédération du Centre du PC - Rue Abelville, 34 à 7100 LA LOUVIERE. 

 

Editeur responsable: Sandro Baguet, 34, rue Abelville, 7100 La Louvière -  Ne pas jeter sur la voie publique

09:00 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |