27/11/2008

Plusieurs amendements de Jean-Pierre Michiels acceptés par le Conseil Communal !

jpmSandro: Lors du dernier conseil communal de La Louvière, celui-ci a adopté un document relatif aux projets éducatif et pédagogique pour l’enseignement louviérois. C’est un point qui avait été précédemment reporté pour tenir compte de tes propositions d’amendements. Le texte adopté prend en compte plusieurs de tes amendements. Satisfait ?

  • JP Michiels: On aurait tort de bouder son plaisir lorsque la majorité accepte de discuter et tient compte de remarques venant de la minorité, jouant ainsi le jeu démocratique du conseil communal. Mais il ne faut pas être dupe. Elle l’a accepté dans ce cas-ci car l’enjeu est, reconnaissons le, relativement minime même si le sujet est important. Lorsqu’il s’est agit de discuter du règlement communal de police, notre demande de report pour disposer d’un peu plus de temps pour étudier et amender le document a été refusée et le règlement a été adopté majorité contre opposition.

Sandro: On en reparlera mais revenons aux projets éducatifs. Qu’est-ce qui a été accepté ?

  • JP Michiels: Je tiens tout d’abord à dire que le document qui nous était proposé initialement était en soi une bonne base de discussion. Quelques détails ont été acceptés. Mais il n’est pas anodin qu’une référence nette au rôle de l’école dans la construction d’une société interculturelle harmonieuse qui tienne compte de l’évolution de la population fortement métissée ait été introduite dans le texte. Et que cela ait été adopté à l’unanimité est également un fait notable.

Sandro: Et qu’est-ce qui n’est pas passé ?

  • JP Michiels: Contrairement à ce que l’échevin a dit : ce n’est pas seulement une divergence sur les mots. Car derrière les mots, il y a les questions de fonds qui se posent. Le texte que nous avons adopté s’adresse à l’ensemble des écoles du réseau communal essentiellement vouées à l’enseignement gardien et primaire. Il n’y a plus d’école secondaire, l’ICES ayant été cédé à la Province ; reste l’enseignement de promotion sociale qui a sa propre spécificité. Dès lors vouloir déjà former des « professionnels » dans l’enseignement gardien et primaire confine les élèves dans un rôle strictement économique alors que l’école, à ce niveau, doit former de futurs citoyens ou, comme nous le proposions, des « acteurs responsables, critiques et créatifs… ». Nous n’avons pas pu nous entendre non plus sur le fait que les « visées pédagogiques » ne devaient pas seulement « tendre vers une réelle égalité des chances face à l’appropriation des savoirs », mais qu’elles devaient, selon nous « tendre vers l’égalité des résultats ».

Sandro: Quels étaient tes arguments ?

  • JP Michiels: Viser l’égalité des chances est pour nous une base de départ. L’obligation scolaire est une première condition qui favorise l’égalité des chances puisque du plus riche au plus pauvre, on doit aller à l’école. A partir de là, on ne vise plus la chance (ce n’est pas une loterie que je sache) mais on vise le résultat et on crée les conditions matérielles, pédagogiques, psychologiques,…pour que chacun arrive, non pas au même résultat mais à un résultat qui permette à chacun de devenir cet acteur ou ce professionnel, créatif, actif,… Que vise d’autre le décret « Ecole de la réussite » dont se réfère le projet pédagogique ? Il faut constater que la version soutenue par l’échevin reste en deçà des objectifs préconisés par les décrets de la Communauté française.

Sandro: Vous avez cependant voté le texte…

  • JP Michiels: Bien sûr. Il nous paraissait plus important que ce document soit voté à l’unanimité. Le débat se poursuivra. J’espère que les enseignants eux-mêmes feront entendre leur voix.

11:28 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/11/2008

TMC en aveu de faillite.

Il ne se passe pas une semaine sans qu’une entreprise ferme, se déclare en faillite, arrête provisoirement sa production : Duferco, La Lavandière du Centre, Wasteels, Boch,… Sans jouer des oiseaux de mauvais augure, il est fort à craindre que la crise de capitalisme s’aggravant, le cortège des entreprises en difficulté et les listes de futurs chômeurs ne s’allongent encore dans les mois à venir.

Dans ce contexte, l’annonce de la faillite de TMC , apparemment attendue si l’on en croit certaines déclarations de responsables politiques, constitue un nouveau coup de massue pour la région.

C’est un nouveau mauvais coup pour les travailleurs et leur famille d’abord dont le nombre s’était déjà réduit à une peau de chagrin depuis l’incarcération de leur patron au début de cette année.

C’est un nouveau mauvais coup pour la région du Centre quand on sait le rôle que l’entreprise prétendait jouer dans la rénovation de centaines de logements sociaux laissés en friche depuis des mois alors que la liste des candidats locataires ne fléchit pas. Toute une procédure doit être à présent relancée pour que ces chantiers redémarrent. Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour qu’enfin l’offre en logements sociaux soit à la hauteur des demandes ? (1)

L’exemple de la pénible saga vécue par la société de logement de notre région devrait amener la région wallonne à alléger les procédures de désengagement des pouvoirs publics à l’égard d’entreprises défaillantes ; cela dans l’intérêt supérieur de la population. D’un autre côté, les organisations syndicales devraient avoir un droit d’intervention au sein des entreprises pour contraindre le patron à respecter ses engagements ; cela dans l’intérêt supérieur des travailleurs.

La section louviéroise du Parti Communiste


(1) Déjà en janvier dernier, Murat Tacal, président du club de foot URS Centre, avait été placé sous mandat d'arrêt par la juge d'instruction carolo, Jacqueline Demol. C'est dans le cadre de son entreprise TMC (Tacal Murat Construction) que des fraudes auraient été commises, entre 2000 et 2005. Les chefs d'inculpation parlent d'eux-mêmes : faux, usage de faux, fraude fiscale et abus de confiance.
Il avait remporté la rénovation de plus d'un quart des logements sociaux louviérois inscrits au programme exceptionnel d'investissement (PEI). 72 millions d'euros ont ainsi été accordés par la Région wallonne à La Louvière. Sa société gère la rénovation de 600 logements sur 2.324 et avait conclu des contrats de moindre importance avec d'autres sociétés de logement, comme Versant Est à Charleroi, la Ruche Chapelloise et la Carolorégienne.

13:24 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/11/2008

Assassinat de Julien Lahaut : Qui a peur de la vérité ?

lahautMercredi 5 novembre,  la Commission de la Justice du Sénat se penchait sur deux propositions de loi concernant l’assassinat de Julien Lahaut le 18 août 1950. 

La première proposition était la demande de mise en place d’une Commission d’enquête Julien Lahaut, composée de huit sénateurs, chargés de faire la lumière sur son assassinat ainsi que sur les dysfonctionnements de l'enquête. 

Cette proposition portée notamment par le Sénateur Josy Dubié correspond à celle formulée dès 2000 par le Parti Communiste et soutenue par de plus de 200 personnalités politiques, syndicales, et associatives belges.  Las, plusieurs membres de la Commission de la Justice,  parmi lesquelles le sénateur, mais également baron, Françis Delpérée, ont jugé utile de bloquer celle-ci, faisant montre de leur allégeance empressée à l’égard de la famille royale.  Il semble que certains démocrates humanistes soient moins humanistes et moins démocrates lorsqu’il s’agit de faire toute la lumière sur une tache brune de l’histoire de la Belgique impliquant la famille royale.

L'autre proposition, moins ambitieuse, visait à demander une étude scientifique préalable au CGS, le Centre de Recherches et d'histoire, guerre et société contemporaines.  Fort heureusement, cette proposition est finalement passée.  Il reste dorénavant à s’assurer qu’il ne s’agit pas là d’une nouvelle mise au frigo du devoir de vérité sur cette affaire. Un délai de 6 mois est annoncé. Nous serons vigilants. Il reste également à s’assurer que le budget nécessaire sera alloué pour ce travail et que les chercheurs auront tout loisir de consulter toutes les archives utiles. 

La vérité avance décidément lentement dans les arcanes du Royaume de Belgique.  Pour notre part, nous continuerons à lutter sans relâche pour qu’elle éclate au grand jour. Comme dans l’affaire de l’assassinat de Patrice Lumumba, nous avons la conviction qu’une démocratie véritable doit savoir reconnaître et dénoncer ses dérives passées et que personne, pas même la famille royale, ne peut y jouir d’une quelconque impunité.

Le Parti Communiste tient à exprimer sa gratitude à l’égard du Parti ECOLO et singulièrement de la députée Muriel Gerkens et du Sénateur Josy Dubié pour le travail de vérité qu’ils mènent à ses côtés.

Vive la République ! Vive Julien Lahaut !

Le Bureau Politique  du PC


Reportage sur La Première (radio) ici:

16:26 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/11/2008

Communiqué du 24 octobre 2008 : Poste privatisée, le prix du timbre explose

  

timbreDepuis la privatisation partielle de La Poste en 2005 (vente pour une bouchée de pain de 50% de celle-ci à un consortium privé emmené par le Fonds d’investissement britannique CVC Capital Partners), la déglingue sociale et la baisse du service rendu à la population s’accélèrent.

 

Avec la perte de plus de mille emplois par an (1450 équivalents temps-plein perdus en 2007), l’introduction de « distributeurs » précaires et sous-statutaires en lieu et place des facteurs, le recours massif à des contrats de courte durée et au travail à temps partiel, et la multiplication des plans pour augmenter la productivité (Géoroute 2, 3,…), la déglingue sociale est totale.

Dans le même temps, la poste a supprimé plusieurs milliers de boîtes postales, elle a fermé 277 bureaux en 2007, et 200 bureaux supplémentaires seront  )sacrifiés cette année.  En lieu et place, elle ouvre des « points-poste » tenus par du personnel sous-payé et   sous-formé.  Le service bancaire de proximité de la banque de la Poste disparait, touchant de plein fouet nombre de personnes modestes.

Ces changements n’interviennent pas pour rendre un quelconque service mieux adapté à la population ainsi que la direction de la Poste voudrait le faire croire mais.n’ont d’autre objectif que d’assurer des marges bénéficiaires encore plus grandes pour les nouveaux investisseurs.

Dernière annonce en date, la Poste qui réalise pourtant déjà des bénéfices croissants ses dernières années, vient de décider de porter dès le 1er janvier 2009 le prix du timbre de 0.54 à 0.59€ soit une augmentation de 10%.  C’est inacceptable ! Les salaires et allocations sociales ne connaitront évidemment pas la même augmentation. 

Pour justifier son choix, la direction de la Poste pointe notamment la hausse du prix des carburants. Il est bon cependant de rappeler que c’est précisément cette direction qui, négligeant toute considération écologique et privilégiant la rentabilité à court terme, a décidé récemment d’abandonner le transport par chemin de fer au profit du tout à la route, construisant notamment de nouveaux centres de tri le long des autoroutes.

La population n’a pas à payer ni pour  les choix de rentabilité privée de la direction de la Poste ni pour enrichir les actionnaires privés de celle-ci ainsi que son riche patron Johnny Thijs (quasi un million d’euros de salaire annuel).

Le Parti Communiste réclame plus que jamais la renégociation du contrat de gestion 2005-2009 par les autorités fédérales.  Que ce soit pour les fermetures de bureaux ou pour la hausse des tarifs, celui-ci a largement prouvé ses vices.  Par ailleurs, nous plaidons pour l’imposition de conditions drastiques pour  la gestion de l’activité postale (salaire minimum du postier, maintien d’un service de qualité et de proximité,…).  Afin de parvenir à un véritable service de qualité à la population, nous réclamons enfin le retour à une poste 100% publique.

En ce sens, nous appelons nos membres et sympathisants à signer et faire signer la pétition : http://sauvonslaposte.be

 

Bureau politique du PC

11:20 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |