27/11/2008

Plusieurs amendements de Jean-Pierre Michiels acceptés par le Conseil Communal !

jpmSandro: Lors du dernier conseil communal de La Louvière, celui-ci a adopté un document relatif aux projets éducatif et pédagogique pour l’enseignement louviérois. C’est un point qui avait été précédemment reporté pour tenir compte de tes propositions d’amendements. Le texte adopté prend en compte plusieurs de tes amendements. Satisfait ?

  • JP Michiels: On aurait tort de bouder son plaisir lorsque la majorité accepte de discuter et tient compte de remarques venant de la minorité, jouant ainsi le jeu démocratique du conseil communal. Mais il ne faut pas être dupe. Elle l’a accepté dans ce cas-ci car l’enjeu est, reconnaissons le, relativement minime même si le sujet est important. Lorsqu’il s’est agit de discuter du règlement communal de police, notre demande de report pour disposer d’un peu plus de temps pour étudier et amender le document a été refusée et le règlement a été adopté majorité contre opposition.

Sandro: On en reparlera mais revenons aux projets éducatifs. Qu’est-ce qui a été accepté ?

  • JP Michiels: Je tiens tout d’abord à dire que le document qui nous était proposé initialement était en soi une bonne base de discussion. Quelques détails ont été acceptés. Mais il n’est pas anodin qu’une référence nette au rôle de l’école dans la construction d’une société interculturelle harmonieuse qui tienne compte de l’évolution de la population fortement métissée ait été introduite dans le texte. Et que cela ait été adopté à l’unanimité est également un fait notable.

Sandro: Et qu’est-ce qui n’est pas passé ?

  • JP Michiels: Contrairement à ce que l’échevin a dit : ce n’est pas seulement une divergence sur les mots. Car derrière les mots, il y a les questions de fonds qui se posent. Le texte que nous avons adopté s’adresse à l’ensemble des écoles du réseau communal essentiellement vouées à l’enseignement gardien et primaire. Il n’y a plus d’école secondaire, l’ICES ayant été cédé à la Province ; reste l’enseignement de promotion sociale qui a sa propre spécificité. Dès lors vouloir déjà former des « professionnels » dans l’enseignement gardien et primaire confine les élèves dans un rôle strictement économique alors que l’école, à ce niveau, doit former de futurs citoyens ou, comme nous le proposions, des « acteurs responsables, critiques et créatifs… ». Nous n’avons pas pu nous entendre non plus sur le fait que les « visées pédagogiques » ne devaient pas seulement « tendre vers une réelle égalité des chances face à l’appropriation des savoirs », mais qu’elles devaient, selon nous « tendre vers l’égalité des résultats ».

Sandro: Quels étaient tes arguments ?

  • JP Michiels: Viser l’égalité des chances est pour nous une base de départ. L’obligation scolaire est une première condition qui favorise l’égalité des chances puisque du plus riche au plus pauvre, on doit aller à l’école. A partir de là, on ne vise plus la chance (ce n’est pas une loterie que je sache) mais on vise le résultat et on crée les conditions matérielles, pédagogiques, psychologiques,…pour que chacun arrive, non pas au même résultat mais à un résultat qui permette à chacun de devenir cet acteur ou ce professionnel, créatif, actif,… Que vise d’autre le décret « Ecole de la réussite » dont se réfère le projet pédagogique ? Il faut constater que la version soutenue par l’échevin reste en deçà des objectifs préconisés par les décrets de la Communauté française.

Sandro: Vous avez cependant voté le texte…

  • JP Michiels: Bien sûr. Il nous paraissait plus important que ce document soit voté à l’unanimité. Le débat se poursuivra. J’espère que les enseignants eux-mêmes feront entendre leur voix.

11:28 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

pfff un communiste qui profite de la liste écolo pfff , comme quoi , les écolos c'est bien l'extrême gauche , on a déjà assez avec le ps qui a ruiné le pays !
extrême gauche , JAMAIS!!!!

Écrit par : j informe | 22/12/2008

Les commentaires sont fermés.