23/10/2008

Les communistes de La Louvière solidaires des agents communaux de la ville

Lundi 20 dernier, lors du conseil communal, une forte délégation de travailleurs de La Louvière affiliés à la CGSP ont manifesté leurs revendications multiples touchant à l’absence de nomination du personnel (à de rares exceptions près), un mal-être de plus en plus ressenti par les travailleurs dans certains services et la demande d’un geste de la ville pour soutenir le pouvoir d’achat des agents communaux en leur octroyant des chèques repas.

Les communistes louviérois apportent leur totale solidarité aux agents communaux et à leurs revendications. Celles-ci s’avèrent entièrement légitimes.

La question des nominations des agents communaux est générale : voilà plusieurs années que les organisations syndicales interpellent le gouvernement pour qu’il favorise ces nominations indispensables pour la stabilité du personnel, la pérennité du service public et la pension de ces agents. S’il est utile de débloquer des fonds pour aider aux investissements, il est indispensable d’en débloquer aussi pour aider les travailleurs à vivre mieux. En ce qui concerne La Louvière, il est bon de rappeler que plus de la moitié du personnel communal n’est pas statutaire. Bon nombre d’emplois dépendent de subsides qui peuvent disparaître du jour au lendemain. Les agents communaux ont donc raison de réclamer ces nominations en fonction de l’ancienneté et pas seulement en fonction des opportunités politiques.

Comme tous les louviérois, nous souhaitons vivre dans une ville embellie, accueillante et solidaire. Cependant, l’image positive de la ville que la majorité s’efforce de donner ne peut cacher le mal-être notoire ressenti par bon nombre d’agents communaux. Il est aussi indispensable d’apporter des solutions à ce mal. Donner un statut et des conditions de travail stimulantes aux agents, c’est favoriser le service public communal.

Enfin, les agents louviérois ne travaillent pas dans un endroit d’exception qui les préserverait des difficultés de vie que rencontrent les autres travailleurs. Pour eux aussi le pouvoir d’achat a subi de sérieux revers et la revendication des travailleurs est à la fois normale et même mesurée. La rencontrer, c’est aussi rendre positive l’image de la ville.

La section louviéroise du Parti Communiste

La Louvière, le 22 octobre 2008.

15:36 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.