30/10/2007

La libéralisation des services publics...

facteurLe jeudi 8 novembre à 19.30 h

Table ronde
Après la Poste … La libéralisation des services publics : le nouveau traité européen veut-il « sans privé » ?

Avec, entre autres

Francis Dewalque (Forum Social de Belgique – groupe services publics)

Jean-Marc Lauwers (Attac – CGSP Ministère)

François Schreuer (Ancien président de la FEF, journaliste au journal Politique, fondateur du portail mouvements.be)

Pierre Eyben (Parti Communiste)

Maurice Magis (Journaliste)


Cette table ronde se tiendra dans le cadre de l'exposition de photographies de Raymond Saublains «  La tournée d'un facteur », accessible jusqu'au 29 novembre

08:16 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/10/2007

Déclaration du PC

Le Comité central du Parti communiste de Wallonie et de Bruxelles s’est réuni le 13 octobre. Il a analysé la situation politique en Belgique.

Quatre mois depuis les élections, une série de tentatives de former un gouvernement fédéral apparaissent comme autant d’échecs. Mais il est révélateur que le premier accord enregistré par l’orange-bleu va dans le sens des exigences libérales.


Le président du MR, Didier Reynders, a pu se féliciter des décisions en matière d’immigration économique,  politique menée à la carte en fonction des besoins immédiats du patronat et qui constitue une scandaleuse ponction dans les richesses intellectuelles des pays de l’Est et du Sud. Cela en dit long sur la dérive sarkoziste que l’orange-bleu promet au pays : déréguler et privatiser plus loin, plus vite, mettre les citoyens en concurrence, casser les conventions collectives, etc… Cette politique ne permettra évidemment pas de répondre aux attentes des populations.

Mais donc, il y a BHV. Sur quel nouveau compromis cela débouchera-t-il ? faisons confiance à l’ingénierie politique des négociateurs. D’autres dangers pèsent sur la population. Récemment, une pétition intitulée « Sauvons la Solidarité » a été lancée, soutenue par les syndicats. Elle dit refuser que « le principe de base de solidarité soit remplacé par la concurrence et l’égoïsme ...»

Restant attaché à un fédéralisme démocratique, luttant pour des réformes de structures progressistes, les communistes de Wallonie et Bruxelles invitent leurs membres et sympathisants à soutenir cette initiative. Parce que nous considérons que derrière les tensions communautaires, se dessine la scission, et ensuite, la mise à mort de la sécurité sociale, des conventions collectives, du droit du travail...

N’en déplaise aux principaux responsables politiques francophones, unis dans un front interclassiste fragile et sans substance, tantôt refermés sur le « non » à tout,  tantôt cédant à la surenchère démagogique, nous répétons que la gauche doit en revenir à ses fondamentaux, donner un contenu à de nouvelles et nécessaires avancées sociales, démocratiques et écologiques. A l’inverse des politiques menées depuis des années et des choix de gestion annoncés par l’orange-bleu, nous affirmons qu’un emploi stable et justement rémunéré doit rester un droit pour tous ; que des salaires, pensions, retraites et minima sociaux valorisés restent le plus sûr moyen de lutter contre la vie chère, singulièrement quand les prix et les profits explosent scandaleusement ; que les services publics doivent être défendus et démocratisés,  que leur champ doit être étendu ; que la sécurité sociale, le système de santé utiliser l’argent autrement, pour une croissance du progrès social préservant les ressources naturelles. La gauche doit prendre ses responsabilités. Les communistes, avec qui le veut en Belgique, avec le Parti de la gauche européenne au niveau de l’Union, lutteront pour rendre sens à l’alternative au capitalisme.

15:36 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/10/2007

Le Drapeau Rouge - Octobre 2007.

DR

07:26 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |