10/01/2007

INCENDIE RUE CHAVEE A LA LOUVIERE ...

marxCe fait-divers fait couler beaucoup d’encre…. Ainsi sur le forum La Louvière Banlieue Rouge, on peut y lire les propos de Supermamy :  (…) «  On pourrait se poser des questions au sujet de l'incendie  d'hier dans l'ex bâtiment des "Dames de la Croix". Il nous a été dit qu'il avait été acheté dernièrement par une S° de construction ( je ne dirai pas le nom, mais suivez mon regard), afin d'y construire des "logements flambants neufs". Bravo, enfin des logements en plus dans notre bonne ville de La Louvière qui en a réellement besoin, oui mais à quel prix? » 

Elle insiste : (…) « Des logements neufs, pour qui? Pour les sans abris, les sans domiciles fixes, les travailleurs à petits revenus, en un mot, des logements sociaux?

Aucune illusion. On construira des appartements vendus à des prix inabordables, et,bien entendu, qui n'auront rien de logements sociaux. Pas plus d'ailleurs que ceux que l'on se propose de construire sur l'ancien site de Boch, avec bien entendu le même promoteur.
Logements, vous avez dit logements??? Oui, mais pas pour tous !!! »
 Banlieue Rouge dénonce : « La problématique ...ce sont les bâtiments vides à la Louvière. Des immeubles pourrissent (rue Hamoir par ex). Deviennent des squats. Pendant que les proprios spéculent. On ferment les yeux... alors qu'on peut créer des emplois & des logements ... »  Au Roeulx ? Même truc ! Artek nous dit : « Le Hic, les responsables de La Louvière ont-ils envie de ces logements ? C'est comme chez nous, on préfère des logements " de standing", cela rapporte bien  plus de fric et loués ou vendus à des personnes du même acabit. » Le problème n’est pas neuf pourtant ! En 1998 / 99, le Parti Communiste louviérois disait déjà : « Le centre-ville additionne les logements vides à l'étage  et  les  commerces fermés. De nombreuses friches industrielles dans le tissu urbain constituent des zones à réhabiliter pour le logement.

Notre plan "Logement 2000" propose la construction et la rénovation de 400 habitations par an pendant 5 années. Présente au conseil d'administration du Foyer louviérois, la commune peut recapitaliser cette société et relever le rythme des constructions sociales. En accord avec la région, elle doit assainir les vieux sites industriels, racheter par le biais de sa régie foncière ces terrains, les lotir et y promouvoir logements sociaux et privés en coopération avec la  Société Wallonne de Logement (SWL) et des opérateurs privés compétents, auxquels serait proposé un cahier de charges. Les locataires sociaux doivent pouvoir accéder à la propriété du logement occupé compte tenu des loyers déjà versés.

Par l'expropriation d'intérêt public, la commune et sa régie foncière peuvent acquérir des logements et des commerces abandonnés ou vides. Leur rénovation et l'organisation d'un plan d'aménagement des îlots du centre ville pourraient permettre enfin les accès aux étages inoccupés, indépendamment de l'activité au rez-de-chaussée. La création de studios publics serait de nature à casser les prix des garnis et à permettre d'importantes économies au CPAS dans son aide au logement. Le réaménagement de bâtiments publics désaffectés aussi, comme les sites de Belgacom, du ministère des finances .

En mettant à disposition du mouvement associatif des infrastructures au centre-ville, la commune pourrait aider à la dynamisation de celui-ci. De même, une relance de l'habitat au centre urbain consoliderait les conditions de sécurité. »
 Pour en discuter : http://74143.aceboard.fr/74143-600-10956-0-incendie-Chavee.htm

10:52 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

rien ne change les tricheurs et les profiteurs sont encore la

Écrit par : gain alain | 18/09/2008

Les commentaires sont fermés.