09/01/2007

INTERVENTION DE NOTRE CAMARADE JP MICHIELS, 1er CONSEIL COMMUNAL DE LA LOUVIERE.

agc2Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs des partis démocratiques

 

 Merci de m’accorder un petit temps de parole additionnel. Je serai d’autant plus bref que Muriel Hanot a dit l’essentiel.

 

Je tenais cependant à m’exprimer pour souligner à la fois la spécificité des deux élus du groupe Ecolo, mais aussi et surtout pour réaffirmer notre volonté d’agir ensemble, de conforter et même de renforcer notre unité à gauche.

Je ne vous cacherai toutefois pas l’honneur et le plaisir que je ressens, en tant que militant du Parti Communiste, de siéger au conseil communal de La Louvière, au côté de Muriel.

 

 Ce plaisir est hélas altéré par la présence de l’extrême droite ; je ne doute pas que je partage ce déplaisir avec 38 d’entre vous. 

Mais il est aussi altéré par le choix de majorité du Parti Socialiste. Une alternative à gauche était possible. Elle aurait été en phase avec la tradition de gauche de La Louvière, de son mouvement ouvrier. Elle aurait été dans le prolongement des luttes sociales qui s’y sont développées et qui ont contribué à forger la richesse de cette région, sa culture. Au lieu de cela, le Parti Socialiste a choisi de donner un coup de barre à droite.

  Nous observerons donc avec attention l’audacieux exercice de grand écart politique de la majorité entre un groupe se réclamant d’une gauche para-syndicale et la droite libérale.

 Pour ce qui est de notre rôle d’opposition constructive et vigilante, je n’ai rien à ajouter à ce qu’a déclaré ma chef de groupe. Dans le cadre qu’elle a tracé, je m’engage, avec ma spécificité, à défendre fermement le service public communal. Je serai également vigilant à ce qu’aucune concession ne soit faite à l’extrême droite et n’entraîne une quelconque dérive de la démocratie. Au contraire, je militerai pour élargir celle-ci en favorisant la participation effective des citoyens.

 

Les derniers temps de la mandature écoulée ont été marqués par les affaires qui ont terni considérablement le monde politique en général et le monde politique communal en particulier. Un impérieux besoin de plus de rigueur dans la gestion communale s’impose. Nous ne doutons pas de la volonté de chacune et chacun des mandataires nouvellement élus ou réélus d’être particulièrement vigilants désormais.

 

Nous avons entendu les critiques et compris comme des injonctions de récentes déclarations du Ministre Courard pour que l’opposition fasse son travail et veille à prévenir les dérives d’une majorité certes omnipotente mais néanmoins faillible. Nous nous engageons à le faire. Cependant, nous sommes davantage partisans de la prévention que de la répression.

 

Le code de la démocratie locale prévoit nombre d’incompatibilités entre diverses fonctions et celle d’élu communal. C’est fort bien.

 Il nous semble que notre nouveau conseil se grandirait et se mettrait à l’abri de problèmes futurs s’il prenait d’emblée des mesures pour éviter, dans les procédures de marchés, toute pratique opaque, autrement dit s’il veillait à la transparence des marchés. En ce sens, la délégation au collège proposée au vote du conseil pour l’attribution de certains marchés nous paraît être à l’antipode de la nécessaire transparence en la matière. 

Il nous semble que le conseil se grandirait aussi si, volontairement, il prenait des mesures strictes pour prévenir tout risque de confusion d’intérêts entre les intérêts privés des mandataires communaux et les intérêts de la ville et des citoyens. 

 

Nous demandons donc :

  • que soit rapidement dressé un inventaire des société privées au sein desquelles les mandataires louviérois exercent des responsabilités à quelque niveau que ce soit – cette précaution vaut pour n’importe quelle société d’ailleurs; 
  • que des mesures contraignantes soient mises en place pour éviter tout passe-droit à l’égard de ces sociétés.
Nous estimons qu’il s’agirait là d’un engagement solennel des élus louviérois pour donner un signal clair à la population échaudée par les affaires.

18:00 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.