19/10/2006

REACTION A L'INTERVIEW DE ROGER LECLERC (UDSC)

cesare-russo En tant que citoyen de la Louvière, je me dois de réagir suite à l'interview de Roger Leclerc dans la DH.  Avant les élections Roger Leclerc et ses colistiers de UDSC se sont présentés comme étant LE grand mouvement syndical et citoyen antilibéral et socialiste de la région du centre.
Pour ce faire, ils y ont mis les grands moyens : conférences de presse et parutions dans les journaux, énorme campagne d’affichage, distribution de propagande toutes boîtes par la poste (au fait, d’où proviennent ces énormes moyens financiers ?) …

Lors d’une conférence de presse télévisée sur Antenne Centre, ils se sont présentés comme étant l’unique alternative à gauche pour les citoyens de la Louvière.
 L’UDSC a publié un article de deux pages - via Pierre Beauvois - dans le Rouge et Noir se disait être représentée par des citoyens de la gauche radicale, des syndicalistes et présidents de délégation FGTB, de communistes et des sans partis. Je cite : "l’UDSC refuse les thèses néolibérales acceptées par tous les partis actuellement présents au conseil."
Force est de constater qu’une fois les élections passées, il vire carrément à droite. Dans cette interview, Roger Leclerc se dit plus tenté par une alliance avec le MR car il a de meilleures relations avec le syndicat libéral qu’avec la CSC de Duferco...
Roger Leclerc mélange les relations sociales entre syndicats de son entreprise et la vie politique. Il y a des bons et des mauvais aussi bien à la CSC qu’à la FGTB. J’estime pour ma part que ce virement à droite risque d’écoeurer encore plus les citoyens vis-à-vis de la politique et va à l’encontre des électeurs qui leur ont fait confiance pour une politique à gauche. La politique doit être faite d’engagement et de conviction, être élu c’est avoir pour mission de représenter les électeurs qui vous ont choisi sur base des idéaux annoncés.
La démocratie c’est de respecter et de prendre des décisions en faveur de ceux qui les ont élus. Et non pas mettre en avant des conflits internes à Duferco.

Il ne faut pas se tromper d’objectif ou d’ennemi, il faut mettre en place une majorité de gauche, qui  œuvre pour une politique audacieuse. Pour une gestion plus saine de la vie communale, qui tienne compte des réalités de terrain et les besoins de ces citoyens.


Cesare Russo

18:41 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour, Bonsoir,

Voici donc les quatre mesures à prendre, fruits du plus élémentaire bon sens, qui feront de la France, la première puissance mondiale, à rétablir le plein emploi donc la sécurité, donc la confiance donc la santé ! C.Q.F.D.
-1° : Limiter les salaires exorbitants des grands patrons ; source d'aigreur des employés, donc d'absence de conscience professionnelle donc d'absence de compétitivité sur le marché mondial donc de fragilité des entreprises. C.Q.F.D.
-2° : Redistribuer les bénéfices des sociétés, moins les indispensables investissements, à tous les employés sans qui elles ne pourraient rien produire ; qui les motivera pour s'impliquer, encore plus dans la qualité de leur travail. C.Q.F.D.
-3° : Rétablir l'impôt à cinquante pour cent sur les sociétés et la T.V.A. à 34 pour cent sur les produits et services de luxe, qui cette dernière, ne touchera que celles et ceux qui ont les moyens de se les procurer. C.Q.F.D.
- 4° : Abolir les droits de succession pour tous les liens de parenté et l'impôt sur la fortune, qui permettra aux familles modestes de s'enrichir à leur tour, et aux familles aisées, d'accepter aisément ces trois premières mesures. C.Q.F.D.
- La haute politique n'est que le bon sens appliqué aux grandes choses. ( Napoléon ).
Pour le comité des Femmes Françaises, le C.P.C ( Cent pour Cent de fonds donc d'aides donc d'emploi donc de sécurité donc de confiance donc de santé, C.Q.F.D. ). ( Liste non exhaustive ! ).
France Dupuis

Écrit par : France Dupuis | 11/11/2006

1) Limiter les salaires exorbitants des grands patrons, non plutot un multiplicateur entre le plus haut et le plus bas salaire de la societe, exemple le plus haut salaire pas plus de 3x le plus bas salaire. (on doit augmenter le plus bas pour s'augmenter sois meme )

2) pas grave on fera un maximum d'investissement par des societees fille qui ont des prix exorbitant et qui ont leur siege social dans un paradis fiscal

3) qui defini ce qui est un produit de luxe ? un ordinateur ? un gsm ? ( c'est encore le risque creuser un ecart entre les classes social)

désolé je ne fais que passer...

Écrit par : No_oNe | 15/11/2010

Les commentaires sont fermés.