19/10/2005

SCANDALE AU FOYER LOUVIEROIS !

 
Après la Carolo et la société binchoise de logements sociaux, c’est au tour du Foyer louviérois d’être dans le collimateur de la justice.

En cause, présomptions diverses telles : abus de biens sociaux, marchés publics truqués, destructions de preuves, frais de déplacements exorbitants. Selon la presse régionale, cette dernière présomption s’avèrerait d’ores et déjà fondée : documents à l’appui, elle démontre que de fortes sommes d’argent ont été accordées à l’échevin-président du Foyer pour des déplacements et d’autres notes de frais. Ces chiffres hallucinants témoignent de pratiques anciennes. Ce sont ces pratiques qui font le lit de l’extrême-droite.

Le Parti communiste et ses mandataires les ont toujours dénoncées alors que certains, comme par miracle, les découvrent seulement aujourd’hui à quelques encablures des élections communales de 2006. N’est-ce pas, mesdames et messieurs du CDH et du MR ? Par ailleurs, nous avons toujours demandé davantage d’information et de contrôle du conseil communal sur ces sociétés.

Un premier geste serait de se débarrasser de ce mandataire indélicat. Mais il ne suffit pas d’en avoir « marre des parvenus », il faut aussi lutter -en montrant l’exemple- contre le clientélisme, le cumul des mandats, la concentration des pouvoirs,... Bref, pour bannir de telles pratiques politiciennes, c’est une toute autre culture politique qu’il faut mettre en place.

Dans l’immédiat, une plus grande transparence s’impose dans la gestion des sociétés de logements sociaux. Le code du logement inspiré par Willy Taminiaux était sans doute un progrès par rapport au fonctionnement antérieur. Manifestement insuffisant, il faut aller plus loin dans la transparence. Lutter contre le clientélisme implique à la fois un respect scrupuleux du pluralisme politique dans la distribution des mandats au sein des conseils d’administration et la participation réelle des locataires et des associations compétentes dans le domaine du logement dans la gestion des sociétés.

Mandataires et militants communistes s’engagent à mener ce combat dans la clarté et le respect de la population. Ils sont de plus en plus convaincus que remplacer certains mandataires indélicats ne suffira pas. C’est le système en son fondement qu’il faut changer, pour répondre de façon efficace aux besoins fondamentaux de nos concitoyens.

La Fédération du Centre du Parti Communiste, 17 octobre 2005.
On en parle ici:
http://74143.aceboard.fr/74143-641-7576-1-Nouvelle-enquete-Foyer-Louvierois.htm#id79730


16:40 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

le bon partie ne voter surtout pas pour le COMMUNISME VOTER POUR L4EXTREME DROITE VOUS ETES DES ENCULER A MORTS LES COMMUNISTE

Écrit par : micka | 03/11/2005

Ah Ah micka ne sait même pas écrire! Il ne sait pas non plus où est la touche de blocage majuscules de son clavier. Aprends la vie petit, et reviens donner des leçons une autre fois...

mdr

Écrit par : Clara | 24/11/2006

Les commentaires sont fermés.