16/08/2005

HOMMAGE ET SOUVENIR A JULIEN LAHAUT

 

Bon reportage au JT de RTL TVI de 19h sur Lahaut et la mobilisation PC des Camarades liégeois! Bravo!

 

C'est la vidéo-reportage du JT (après 23 min et 10 sec de reportage ... Hop le PC et Lahaut!) :  mms://streaming.rtl.be/ondemand/info/media/jt2005081813adsl.wmv

 

Aussi au JT de la RTBF (JT 18/08 soir)... Après 33 min 10 sec :

mms://jtadsl.streammedia.skynet.be/jtadsl/sOPNg8kEo7mj_wxw.wmv


Photo: article in La Dernière Heure - Liège.


15:54 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Commission d'enquête Après une première demande de commission d'enquête effectuée par certains partis politiques, demande tombée à l'eau, j'ai appris dans le reportage de RTL qu'une nouvelle demande avait été faite par des membres d'Ecolo. Espérons enfin qu'elle aboutisse.

Écrit par : Jean-François Cosse | 19/08/2005

Julien Comme chaque année je suis allez rendre hommage à Julien Lahaut, un homme comme on en fait plus.

Écrit par : Marc | 06/10/2005

Julien Lahaut et les valeurs républicaines Les communistes espagnols en Wallonie rendent hommage à Julien Lahaut, un exemple éblouissant de courage, d' intelligence el d' humanisme. Il incarne aussi les valeurs ouvrières et républicaines qui animèrent la République Espagnole, et pour lequelles il fut assassiné. Il partagea avec les prisonniers républicains espagnols la répression hitlérienne au camp de Mauthausen, libéré par les prisonniers en 1945.

Écrit par : Jose Manuel FERNANDEZ | 06/12/2006

Pour un véritable hommage Julien Lahaut

Julien Lahaut républicain, certes. Julien Lahaut était un communiste et un syndicaliste révolutionnaire. Pas un anarcho-syndicaliste ni un "démocrate-attaché-à-nos-intitutions-et-luttant-pour étendre-la-démocratie". Un homme d’action : fondateurs des "Chevaliers du travail", contre les syndicats réformistes, dirigeant du P.C., organisateur des grèves de ’32, ’34, ’36, ’41, résistant armé, organisateur de la solidarité dans les camps nazis, républicain.

Dès ’45 il est victime de la dérive sociale-démocrate du PCB, utilisé comme un symbole et éloigné de la lutte syndicale. Son assassinat avait fait l’objet d’un avertissement de la part du PCUS et les mesures de sécurité n’ont pas été prises, comme ce fut le cas pour d’autres dirigeants.

Il est tragi-comique de voir les débris révisionnistes du P"C", le PTB, la "gauche" du PS, demander au parlement bourgeois d’ouvrir une enquête sur les circonstances de son assassinat. Bref, rien à voir avec ces tentatives de momification et les appels du pied aux démocrates bourgeois.

Thierry Delforge, Bloc-ML

Écrit par : Thierry Delforge | 18/08/2008

Les commentaires sont fermés.