30/05/2005

GRANDE ACTION DU PC POUR UNE CONSULTATION POPULAIRE !

 

Le 29 mai, la France a dit non à l’Europe ultralibérale !

En Belgique, 100 % des citoyennes et des citoyens

... n’ont pas le droit à la parole.

Merci Elio, merci Joëlle pour ce manque de démocratie !

Il n’est pas trop tard pour exiger une consultation populaire au niveau de la Région wallonne.


Adressez votre requête au Président du parlement wallon, José Happart
adresse : 6, square Masson 5000 Namur
fax : 081/25.16.34.
e mail :
j.happart@parlement-wallon.be

 


Monsieur le Président,

En tant que citoyen wallon, je souhaite être consulté avant la décision du parlement à propos du projet de traité constitutionnel européen. Je vous demande d’organiser une consultation populaire à  ce propos.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes respectueuses salutations.

Nom Signature Localité

Editeurs responsables : Valérie Watillon & Jean - Pierre Michiels, 34, rue Abelville, 7100 La Louvière.


08:17 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

24/05/2005

PROCHAINS RENDEZ - VOUS.

 

Prochaine réunion de la section de La Louvière : le lundi  30 mai 2005 à 19 heures, au Club Achille Chavée. A l’ordre du jour : Propositions concernant le programme de la campagne. Deux ateliers de réflexion en place.

Pour être invité : 064 / 22.21.95 ou jp.michiels@skynet.be

 

 

Trompettes et clairons ! Concert de THE MUTANTS WOLFS, le 17 juin dès 20h30 au Club Achille Chavée, 34 rue Abelville à La Louvière. Surprise prévue ... on dit que des êtres Mirrorball et Driving Dead G. viendront faire un boeuf destroy!




15:14 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/05/2005

REUNION DE SECTION LE 23 MAI.

 
Prochaine réunion de la section PC de La Louvière: Lundi 23 mai prochain à 19 h. Nous déterminerons quelques axes programmatiques majeurs autour desquels nous souhaitons articuler la campagne électorale des  communales de 2006. Nous fixerons un calendrier de réunion pour discuter des questions programmatiques pour étoffer ces axes.

 Pour être invité:
jp.michiels@skynet.be ou 0499-29.10.19.


14:45 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pour l’Europe - Contre la Constitution !

 

Début mars, des dizaines de milliers d’Européens manifestaient dans les rues de Bruxelles. Contre la fameuse « directive Bolkestein » et pour une Europe sociale. Ils intervenaient ainsi avec vigueur et lucidité sur le terrain politique immédiat. Car Bolkestein n’est pas un accident de parcours dans la construction d’une Europe qu’on nous promet plus solidaire. Elle incarne le cours ultralibéral de la construction actuelle de l’Union. Et la Constitution européenne ne contrecarre pas cette tendance de fond.

De plus en plus de voix s’élèvent pour dire « Oui à l’Europe ». Mais à une Europe des peuples. Une Europe de l’emploi, du développement humain et du progrès partagé.

 

Cette Europe-là est possible.

 

Elle est aussi nécessaire. En juin 2004, près de 60% des citoyens ont refusé de participer à l’élection de l’Europarlement. Les sondages montrent que, dans toute l’Union, l’idée même d’Union européenne est en crise profonde. 

C’est qu’elle souffre depuis trop longtemps d’un libéralisme effréné et d’une opacité technocratique affirmée.

 

Les partisans de la constitution nous disent : c’est un bon texte, il conjugue « compétitivité » et « modèle social européen ».

{Curieusement, c’est la droite qui milite le plus ouvertement pour la Constitution. Et au nom de l’Europe sociale !} Mais le patronat européen (l’UNICE) jubile. Satisfait que « le traité constitutionnel n’accroisse pas les compétences de l’Union dans le domaine social » !

 

Social ? Dans la Constitution, le mot « banque » apparaît 176 fois, le « marché » 78 fois, la « concurrence » 174 fois.

Le « progrès social », trois fois

Les « services publics », une fois

La « libre concurrence » et la libre entreprise sont sacralisées

 

Les partisans du « oui » parlent beaucoup de la Charte des droits fondamentaux, inscrite dans le traité constitutionnel. Mais celui-ci en limite aussitôt la portée. Ces droits ne s’appliquent que dans la mesure où ils ne contredisent pas « la libre circulation des personnes, des services, des marchandises et des capitaux ». Soit les principes du libéralisme.

 

L’espoir naît en France

 

En Belgique, nous ne serons pas consultés. Les parlementaires décideront seuls de ce qui est bon pour le peuple et de ce qui ne l’est pas. Mais le référendum en France pourrait remettre les compteurs à zéro. Plus les citoyens prennent connaissance du texte, plus ils le rejettent. Pour la plupart d’entre eux, dire « non », c’est rouvrir le processus européen, dire « oui », c’est le figer.

Le « non » donnerait une voix aux peuples d’Europe qui n’ont pas le droit de s‘exprimer. Et du souffle à ces forces qui, partout, travaillent à construire une autre Europe, en phase avec les attentes et les aspirations des femmes et des hommes de notre continent.

Le « non » obligerait à mettre enfin en débat le sens même de la construction européenne actuelle. 

 

Oui, décidément, une autre Europe est possible !

11:33 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/05/2005

600 enfants de Wallonie et de Bruxelles, le 24 août prochain, iront rejoindre à Paris 60000 enfants français et 3000 autres enfants européens.

 

600 enfants de Wallonie et de Bruxelles, le 24 août prochain, iront rejoindre à Paris 60000 enfants français et 3000 autres enfants européens.

Cela se fera grâce à votre soutien.

Vous pouvez nous aider à récolter les fonds nécessaires pour réussir cette activité en formant des équipes pour participer à la course de cuistax que nous organiserons le 28 mai prochain à Dampremy à l'occasion de la fête des terrils. Infos : secours.populaire@skynet.be

Si vous nous manifestez votre intérêt, nous vous ferons parvenir les instructions indispensables.Grand merci. Mobilisez vos amis et connaissances et diffusez au maximum cette information.

 

L'ASBL Le Secours Populaire Wallonie-Bruxelles , créée en décembre 2000 est un groupement pluraliste, très jeune, mais qui a commencé à se faire connaître du grand public, principalement par l'organisation de la " Journée des Oubliés des Vacances " .

 

En quoi consiste cette Journée ?

 

La «  J.O.V. » est une vieille tradition , développée par le Secours Populaire Français, qui permet aux enfants issus de milieux défavorisés, de familles démunies, victimes de l’exclusion, de la pauvreté, d’accéder aux vacances et à la culture .

En France, depuis plus de 20 ans, le Secours Populaire organise chaque année, au mois d’août, la Journée des Oubliés des Vacances .

Cette journée est née du constat qu’un enfant sur trois ne part pas en vacances .Elle est conçue comme un moment inoubliable, offert à tous les enfants dont les familles sont en difficulté .

Le Secours Populaire Français souhaite donner au 24 août prochain une grande ampleur, et en faire une journée de solidarité mondiale, baptisée « Soleil du Monde 2005 », en rassemblant plus de 60.000 enfants venus du monde entier, victimes de guerres, de conflits armés, de la faim, des calamités naturelles ou de terribles fléaux, tels que ceux du sida et du paludisme .

 

Présentation de la JOV 2005 à Paris :

 

visite de la capitale et de ses environs, du patrimoine historique, culturel et sportif

Activités sportives avec des sportifs de haut niveau

participation, l’après-midi, au Stade de France, à une chorégraphie sur base des différentes cultures musicales ( arts de la rue, danses, musiques … )

 

En Belgique, depuis 3 ans, le SPWB organise la Journée des Oubliés des Vacances avec des ASBL, CPAS, plaines de jeux, services de jeunesse ou centres de réfugiés .

 

A notre palmarès :

 

En 2000 : « Journée des Oubliés des Vacances – Soleils d’Europe », avec la participation du Secours Populaire Français, à Paris ( 50 enfants parmi 60000 Français)

En 2002 : visite du Parc Paradisio ( 450 Belges et 2500 Français)

En 2003 : journée dans le Domaine inoubliable de Han-sur-Lesse, avec visite des grottes, du Parc animalier et de la plaine de jeux ( 500 Belges)

En 2004 : Viroinval : visite du Musée du Chemin de Fer à Vapeur des 3 Vallées, des grottes de Neptune à Petigny, promenade sur le Petit Train touristique de Nismes …( 550 Belges)

 

Ces journées ont été organisées avec le soutien de la Défense Nationale, de la Communauté Wallonie-Bruxelles, de la Région Wallonne, des Provinces de Namur et du Hainaut, et des nombreux donateurs du SPWB que nous remercions vivement .

 

Grâce à eux, à la rentrée scolaire, plus de 500 enfants ont pu répondre à la question anodine : « Où es-tu allé en vacances ? »


08:23 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

06/05/2005

LETTRE OUVERTE A OLGA ZRIHEN.

 

Voici la réponse envoyée à madame la Sénatrice Zrihen suite au débat qui a eu lieu lors du Primero de May Alternativo. Celle-ci est peut-etre susceptible de vous intéresser car elle traite d'une des raisons fondamentales de s'opposer à la Constitution Européenne.
 
Chère madame Zrihen,

Vous me demandiez lors du débat (animé mais constructif) qui s'est tenu à La Louvière à l'occasion du 1er mai de vous démontrer en quoi la Constitution Europeenne, qu'une personne éminement progressiste comme vousa malheureusement voté (en catimini) jeudi dernier au Sénat, liait la politique de défense de l'Europe à celle du Traité de l'Atlantique Nord et
de l'OTAN.

J'ai donc potassé mon petit guide de la constitution pour citoyen en mal
de démocratie :)

L'article I-41-7 de la constitution est on ne peut plus explicite:

"Au cas où un État membre serait l'objet d'une agression armée sur son territoire, les autres États membres lui doivent aide et assistance par tous les moyens en leur pouvoir, conformément à l'article 51 de la charte des Nations unies. Cela n'affecte pas le caractère spécifique de la politique de sécurité et de défense de certains États membres. Les engagements et la coopération dans ce domaine demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord, qui reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l'instance de sa mise en oeuvre."

Par ailleurs, on est en recul par rapport à la formulation du traité de Nice actuellement en vigueur :

"4. Le présent article ne fait pas obstacle au développement d'une coopération plus étroite entre deux ou plusieurs États membres au niveau bilatéral, dans le cadre de l'Union de l'Europe occidentale (UEO) et de l'OTAN, dans la mesure où cette coopération ne contrevient pas à celle qui est prévue au présent titre ni ne l'entrave."

Autrement dit aujourd'hui, avec le traité de Nice, en cas de conflit, ce sont les intérêts européens qui l'emportent et l'OTAN passe après. Avec la constitution c'est l'inverse.

Encore une fois : Qu'est-ce que cela fait dans une constitution ? Une constitution n'a pas à figer les alliances qui peuvent changer en fonction des attitudes des uns et des autres ? Si demain un coup d'état porte à la maison blanche un pouvoir néo-nazi, les pays européens devront-ils, de par leur constitution et au nom de l'OTAN, lui fournir des supplétifs pour
toutes ses guerres de conquête ?

La constitution, c'est le renforcement du rôle de l'OTAN, donc des États-Unis en Europe.

Ainsi que cela fut dit à plusieurs reprises lors du débat, il est vital que les personnes de la "petite gauche" fassent fit du sectarisme, s'unissent entre elles et avec des figures progressistes sur des objectifs clairs.  Mais il est vital également qu'au sein des partis traditionnels de la gauche des personnes progressistes comme vous continuent d'oser affirmer leur différence et leur opposition aux dérives "libéralisantes" de la gauche. L'indiscipline (de parti) est sans doute parfois une qualité.

Au plaisir de continuer ce débat avec vous,

Pierre Eyben, intervenant lors du Primero de Mayo Alternativo. Parti Communiste / Jeunes à Contre Courant.







08:37 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |