22/03/2004

La droite se prend une bonne gauche ! Le PCF relève la tête !

Après la déroute que les communistes ont connue lors de l'élection présidentielle de 2002, le Parti communiste français (PCF) peut se sentir soulagé. Dans les quatorze régions où il s'est allié avec le Parti socialiste (PS), il partage en partie le succès de ces listes d'union. Dans les huit autres régions (Alsace, Aquitaine, Auvergne : 9,2 %, Corse, Franche-Comté, Ile-de-France :7,5%, Nord-Pas-de-Calais :10,68% et Picardie :12,2 %) où il se présentait seul, le PCF obtiendrait + de 8 % des suffrages (selon CSA). D'après les premières estimations, il serait en mesure de se maintenir au second tour dans le Pas-de-Calais avec 11,8 % des suffrages. En franchissant la barre des 5 %, il aurait la possibilité de fusionner avec une autre liste au second tour dans les régions d'Ile-de-France (entre 4,5 et 6 %), Aquitaine (entre 4 et 7,5 %), Auvergne (8,7 %). Notons l'incroyable score des communistes de La Réunion: 34,48 %. Pour le PCF, l'enjeu de ces régionales était de se relever de son échec à la présidentielle de 2002, où, pour la première fois de son histoire, le candidat du PCF, recueillant 3,39 % des voix, avait été distancé par deux des trois candidats d'extrême gauche en lice (Olivier Besancenot et Arlette Laguiller). La question de sa survie en tant que force politique nationale était posée. Pour les élections régionales de 2004, le PCF avait estimé qu'il pourrait parler de succès là où il dépasserait 5 % des voix quand il se présentait seul.En Ile-de-France, sa secrétaire nationale, Marie-George Buffet, en dépassant le seuil fatidique des 5 %, a gagné son pari de mener une liste autonome au premier tour ouverte à des militants de la société civile et associative, une stratégie contestée par une forte minorité en interne. Non seulement les communistes seront présents au conseil régional avec la gauche, mais Mme Buffet a sans doute aussi sauvé sa place de secrétaire nationale du parti.Les trotskystes (LO, LCR,PT) se prennent un gnon : à l'issue du premier tour des élections régionales, les trois partis d'extrême gauche recueilleraient entre 4,5 et 5 % des suffrages, selon les premières estimations (10,44 % de votes au premier tour de la présidentielle de 2002 !) A partir du monde.fr avec AFP et Reuters

12:44 Écrit par Communiste, c'est mon parti ! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.